dimanche 15 juillet 2018

Ile de Bonaire - les A.B.C -




" BON BENI" AUX ILES ABC





Aruba - Bonaire - Curacao (A.B.C) font partie des Antilles Néerlandaises et se trouvent à la frontière du Venezuela et de la Colombie.

Les habitants de ces 3 îles parlent couramment 3 langues : le néerlandais, l'anglais bien sûr et avant tout le Papiamento , leur langue natale à base de Portugais mélangé avec de l'Espagnol, un peu de Néerlandais et du créole. C'est chantant et agréable à entendre.

Ce sont des îles plates à la végétation très aride, avec beaucoup de cactus.

Les habitants sont très accueillants.
C’est un petit coin d’Europe aux portes de l’Amérique du Sud.



Lundi 25 Juin 2018 : Cap à lOuest sur  lîle de Bonaire





Ile de Bonaire



Makani lève l'ancre et hisse ses voiles pour 3 jours de mer, destination l'île de Bonaire.
Nous faisons une route au Nord afin de nous éloigner des côtes du Venezuela où il existe un risque élevé de piraterie.
En début de nuit, nous sommes sur la route des cargos. 
Vers minuit, nous appelons à la radio le capitaine d'un de ces monstres des mers avec qui nous faisons route de collision depuis un bon moment. Nous lui signifions que nous sommes peu manoeuvrable.
Très sympathique, il nous répond qu'il nous a vu et qu'il passera devant nous à 0,40Mn .

Vers 2heures du matin, plusieurs bateaux de pêche seront laissés à notre bâbord, puis nous ne croiserons plus personne jusqu' à notre destination .

Nous naviguons sous GV et génois un peu enroulé, l'allure est agréable et Makani avance à 7/8 noeuds de moyenne.
Nos nuits sont presque des jours car nous avons la chance de naviguer avec une jolie pleine lune.

Mercredi 27 Juin 2018 : 
Nous commençons à réduire la voilure afin d'arriver au petit matin à Bonaire. Makani avance encore à 5nds avec le vent et le courant.

Jeudi 28 Juin 2018 : 
Il est 4heures du matin et nous distinguons les premières lueurs de la ville, l'éclairage de l'aéroport est imposant.

Nous arrivons dans la zone de mouillage de la capitale - Kralendijk - et sommes étonnés par le nombre de voiliers sur bouée, une quarantaine environ. 
Après plusieurs passages, aucune bouée n'est libre et le mouillage sur ancre est interdit sur toute l'île afin de préserver le récif de corail qui l’entoure.
Nous sommes dans le National Marine Park.

Nous décidons de traverser sur Klein Bonaire, la petite île juste en face car nous savons qu'il existe des ancrages de jour. 

Nous prenons une bouée et allons dormir un peu. Il est 6h. 



Les enfants nagent et jouent à côté de notre voilier dans une eau turquoise face à une plage de sable blanc. Le décor est planté.

Vers 11h, nous sommes réveillés par les coast-guard, qui procèdent au contrôle de nos papiers, puis nous demandent de partir rapidement pour le port effectuer nos formalités d’entrée.

Amis navigateurs : Lorsque vous arrivez à Bonaire, restez bien à l’extérieur de la zone de mouillage pour trouver une bouée.
En effet, de très nombreux nageurs en PMT et en bouteilles sillonnent cette zone.
En dinghy, même chose, prudence et observation de la surface de l’eau. Vous y verrez certainement les bulles des plongeurs.
On ne peut pas réserver sa bouée, premier arrivé - premier servi  - un conseil faites le tour des bateaux pour savoir qui va partir et quand.

Après un dernier un passage sans succès devant les bouées d'amarrage , nous entrons dans la marina de Harbourg Village.
Nos appels VHF canal 17 restent sans réponse, nous décidons de nous amarrer au ponton du carburant.



Les bureaux ouvrent à 14h selon la pancarte. A 15h, 2 employés de la marina nous demandent de partir car cet endroit fait office de ponton d'urgence, nous indique que le responsable du port est malade et que l'on ne peut pas avoir de place pour l'instant.
Décidément, la chance n'est pas avec nous pourtant c'est mon anniversaire aujourd'hui.

Nous ressortons, repassons devant la zone de mouillage toujours pas de bouée libre.
On s'éloigne au sud de la baie, une  grosse bouée rouge nous tend les bras. Après un long moment d’hésitation, nous nous amarrons dessus. Elle appartient certainement à un pêcheur.
Il faut bien trouver une solution pour effectuer notre entrée.


LE BATIMENT DES DOUANES ET DE L'IMMIGRATION

Après avoir fait notre clearence, nous mangeons une pizza sur le pouce avant de retourner au bateau. On ne peut pas s'absenter bien longtemps. 
A peine arrivés, deux gentlemen à bord d'un grand dinghy nous informe que nous sommes sur leur mouillage. On s'excuse et on leur explique la situation.
Trés compréhensifs, ils nous permettent de rester la nuit et nous donnent rendez vous le lendemain matin à 9h dans leur bureau situé dans la petite marina privée juste derrière nous.


« TANKI" BONAIRE

Demain, sera un autre jour


Le lendemain, nous faisons connaissance avec Luuk et son boss qui nous accordent le privilège d’occuper leur bouée quelques jours encore car leur voilier est en maintenance à Curaçao et l’autre est amarré au port. 
Nous leur offrirons une caisse de bières en remerciement.



"POR FABOR "

MAKANI SUR LE MOUILLAGE PRIVE AU SUD DE L’ILE FACE AU PLAZZA DIVING RESSORT

Vendredi 29 juin 2018 : Petite soirée romantique pour mon anniversaire  

MAKANI JUSTE DERRIERE NOUS

Ici l'eau est cristalline, les fonds sont superbes et les poissons de toutes les couleurs sont peu farouches. C'est le paradis des plongeurs bouteilles et ça se voit.





Des dizaines de club se sont implantés sur la côte Ouest de l'île, 
dans les plus beaux endroits.
LE PLAZZA DIVING RESSORT

Il faut s’acquitter d’un droit annuel pour plonger (25$) ou même faire du snorkeling dans la réserve.


NOTRE TAG QU’IL FAUT ACCROCHER A NOTRE MASQUE



LA SKIPETTE NAGE AVEC UNE TORTUE


LES POINTS ROUGES SUR LA CARTE LOCALISENT LES SITES DE PLONGEE

Le concept ici est simple . Les plongeurs autonomes louent un 4x4, y chargent leurs matériels (3/4 tanks pour la journée) et partent plonger sur les différents sites qui sont toujours accessibles depuis la rive.


L'île en compte plus d'une centaine (avec ceux de Klein Bonaire) signalés depuis la route et sur l'eau par une bouée jaune où 4 dinghys maximum peuvent s'y amarrer.



BONAIRE ROCKS 

LE MARQUAGE EN MER

A nouveau, nous avons conscience que nous sommes des privilégiés car nous plongeons depuis le voilier sur le récif corallien.

DE RETOUR DE PLONGEE - 42’ /23,5m


Mardi 03 Juillet 2018 

Nous faisons connaissance avec un couple d'Anglais qui nous cédera sa place. Ils partent à 6h pour Curaçao et nous devons être là avant car ici, c'est dur, dès qu'un bateau s'en va, un autre prend sa place.
Il fait encore nuit et déjà un autre voilier cherche une bouée de libre, 
Heureusement on avait attaché par précaution un de nos pare-battages sur le mouillage des Anglais.

La redevance (10$ par jour) est payable d'avance à la marina.

ON ATTEND TRANQUILLEMENT QUE LE BATEAU-COPAIN LACHE SA BOUEE

Nous voici donc enfin tranquilles, en plein centre-ville de Bonaire.
Tranquille si on peut dire, car quelques heures plus tard, un énorme bateau de croisière vient s'amarrer au quai d'honneur .

QUAND MAKANI FAIT DE LA PUBLICITE AU CENTRE DE KRALENDIJK



C'est décidé, dès qu'une bouée se libère plus au Nord de la zone, nous la prendrons.

Vendredi 05 Juillet 2018 :
Vers 8h, nous changeons de place pour amarrer Makani devant le quai des pêcheurs.

ON PASSE UNE AMARRE DANS CHAQUE BOUEE
UNE POUR LE BABORD ET L’AUTRE POUR LE TRIBORD


LE PONTON FLOTTANT EST JUSTE A COTE , ON Y LAISSE LES DINGHYS


L'endroit est plus tranquille et nous pouvons continuer à plonger de Makani.


Les enfants virent de bord devant Makani avec de grands cris de joie

Les jours passent si vite à Bonaire. Nos journées sont bien remplies.
On décide à nouveau de changer de place dès le départ de Sara et Joan du voilier Tangaroa, un couple de Barcelone avec qui on a plongé depuis leur voilier.
Ce changement de mouillage nous permet d’explorer progressivement le récif du voilier.

On plonge le matin sur le reef


En début d'après-midi, on fait remplir nos tanks (6$)
 douches et wifi à disposition des plongeurs. 




"THE DIVES FRIENDS BONAIRE »  EN FACE DU VOILIER



Petite glace chez G'Ios, en milieu d’après midi
LE CAPITAINE EST TOUJOURS AUSSI GOURMAND

Parfois, courses au grand supermarché hollandais en périphérie de la ville.
La marina offre le taxi collectif à tous les plaisanciers, les mardis et vendredi à 5pm. Il suffit de réserver sa place en ligne et le taxi vous prend devant le Fishermen's Pier.
Il y avait bien longtemps que l'on n'avait pas vu tant de denrées fraîches et variées. Incroyable - Nous étions comme des enfants devant un magasin de bonbons.


En soirée, nous nous promenons dans la ville très calme.

Toutes les boutiques ferment à 5pm
Seuls les bars et restaurants continuent de recevoir une clientèle en majorité Hollandaise.
Kralendijk possède un airport avec des vols assurés par KLM



BARS A CIEL OUVERT


LES FACADES SONT PEINTES DE COULEURS VIVES

LE BAR FLOTTANT OU LES EQUIPAGES SE RETROUVENT POUR LE « HAPPY HOURS »



Mardi 10 juillet 2018 : Happy Birthday Captain


Nous fêtons l’anniversaire d’Alain en compagnie d’Edouard, le Captain du bateau-copain voisin  « Dive Lander » qui nous a séduit par sa gentillesse et sa générosité.




Les Captain ’s regardent la 1/2 finale - Belgique- France  au bar El Mondio

Edouard est Belge - Alain est  Français
C’était avant le coup d'envoi

Le mondial de foot est diffusé sur tous les écrans des bars.




Dimanche 15 Juillet 2018 : 

« NOUS SOMMES LES CHAMPIONS DU MONDE  - VIVE LA FRANCE -"




"AÏO » BONAIRE

D’ici quelques jours, MAKANI quittera ce petit coin de paradis Européen pour rejoindre l’île de Curaçao à 25MN





Aucun commentaire:

Publier un commentaire