samedi 28 mars 2020

MAKANI II et le Coronavirus





Cette effroyable pandémie marque la fin de notre voyage pour cette année 2020.
Ces derniers mois ont été un peu compliqués pour MAKANI II et son équipage.


Après une grave opération du coeur (quadruple pontage) pour le Capitaine en Juillet 2019 suivie de l'annulation de tous nos voyages à terre prévus durant la saison cyclonique (Pèrou, Bolivie...), nous revenons au Guatemala en Janvier 2020 où pendant un mois des pluies diluviennes sur le Rio Dulce  nous empêche de réaliser les travaux de maintenance sur notre voilier.

Nous décidons alors de prendre l'air et de partir visiter le Guatemala et le Mexique.

Mi Février 2020, retour de ce beau périple, le soleil est revenu, les travaux peuvent commencer.
Ponçage de la coque, reprise de peinture sur le pont...




On prépare l'avitaillement pour le traversée du Pacifique - pâtes, riz, farine, eau ... de quoi tenir  presque 2 mois on ne sait jamais.
On reste en contact régulièrement avec les copains qui se préparent à traverser.
Nous établissons nos dossiers auprès de nos agents aux Panama et aux Galapagos.

Puis tout va très vite...

A ce moment là, on vivait l'épidémie du Coronavirus de loin, pensant à ce peuple chinois infecté en masse.
Puis très rapidement, l'Europe est touchée, cette Europe où l'on a laissé notre famille, nos chers enfants, nos tendres petits enfants, nos frères et soeurs...

LE CONFINEMENT DE NOS PETITS-ENFANTS



LECON D'HISTOIRE- GEOGRAPHIE

        



Au cours des dernières semaines, pratiquement tous les pays du monde sont touchés.
Les gouvernements établissent des recommandations, suivies de restrictions puis d'interdictions.
C'est une véritable pandémie qui s'installe touchant les uns après les autres tous les pays du monde.

Nos filles ont des métiers à risque car elles travaillent au contact des personnes infectés (infirmière, sage-femme, assistante sociale ).
On tremble pour elles, pour leur famille.
Notre fille aînée vit au Costa Riva sur le côte Pacifique - le Forest Lodge - avec notre petit-fils Sam et son frère Luke vit en Haute Savoie.

LE FOREST ECO-LODGE
La pandémie est, là bas moins violente qu'en Europe pour l'instant.


Les enfants s'inquiètent pour nous, le Guatemala c'est loin, le service de santé est précaire, l'accès aux soins difficile.
On rassure tout le monde, ici peu de personnes infectées, le gouvernement prend rapidement des mesures drastiques : fermeture des frontières, des transports en communs y compris les Tuk-Tuk, des commerces non alimentaires puis rapidement couvre-feu dès 16h et fermeture de tous les magasins restés ouverts à 15h.
Tout le monde porte des masques.



Dans la marina fermée aux touristes (c'est un ressort) , seule une trentaine d'européens vivent sur leurs bateaux.
Les ouvriers ne sont plus autorisés à travailler. Mais comment vont ils nourrir leur famille sans leur salaire hebdomadaire?
LE DEPART DE NOTRE EQUIPE D'OUVRIER

 Le personnel de la marina reste en place mais évite les contacts.

Quelques bateaux copains sont également bloqués au Honduras, au San Blas, au Panama, à Belize, au Mexique, en Colombie, en République Dominicaine, en Guadeloupe...
D'autres sont en attente à l'entrée du port de Livingston (Rio Dulce) impossible de rentrer.

Nous étions sur le départ pour Panama mais les infos en temps réels de nos agents au Panama et aux Galapagos n'annonçaient rien de bien encourageant. " A ce jour  le ...... à ..h,  vous pouvez venir mais vous serez mis en quarantaine sur votre voilier ..." " la situation change d'heure en heure..." puis " Le panama n'accepte plus de voiliers étrangers ..." "les San Blas sont fermés..." " le Canal ne laisse plus passer les voiliers.."
Les post sur les groupes " Rio Dulce Cruisers, Panama Cruisers, French Polynésie Cruisers " sur FB permettent de connaître en temps réel les décisions des Etats.
Au vu des tous ces éléments, nous décidons de rester à la Marina Nanajuana du Rio Dulce.


 A quelques jours près, nous aurions fait partis de ces voiliers refoulés de partout, errant dans les eaux internationales car nous aurions mis environ 10/15  jours pour rejoindre le Panama depuis le Rio.

Le gouvernement Français organise le rapatriement de ces ressortissants temporaires au Guatemala.
A l'heure où j'écris ces lignes (vendredi 27 Mars 2020) la plupart des touristes Français séjournant au Guatemala ont pris le bus à destination de la capitale. Ils sont confinés dans un hôtel à Guatemala City jusqu'à Dimanche 29 Mars 2020 où un avion charter d'Air France les déposera à PARIS CDG.
Certains pensent être mis en quarantaine dans un centre de vacances d'après les infos qu'ils ont eu.



La plupart des Français sont partis. Beaucoup de citoyens Américain et Canadien partent également en début de semaine.
On a réfléchi, Alain est un sujet à risque. La décision était dure à prendre. Comment les choses vont évoluer ici - Covid19, nourriture, stabilité du pays...

TABLEAU DU 26 MARS 2020

DECISION FINALE : POUR L'INSTANT NOUS RESTONS AU GUATEMALA

NOS VISAS EXPIRENT AU 13 MAY 2020


On espère rentrer en France en Juin.


Au fur et à mesure des jours qui passent, on prend conscience que le monde ne sera plus jamais comme avant et que MAKANI II ne traversera pas le Pacifique cette année.







samedi 15 février 2020

Road- Trip au Mexique





15 JOURS SUR LES ROUTES DU CHIAPAS
DU 01 au 14 FEVRIER 2020


LE CHIAPAS EST SITUE AU SUD DU PAYS A LA FRONTIERE AVEC LE GUATEMALA
On voyage en bus, tuk-tuk, shuttle, lancha et bien sûr à pied.
Vol depuis Santa Barbara en Californie pour Guy et Patrica, location de voiture à San Cristobal de la Casas pour visiter plus facilement l'intérieur du Chiapas.


Au programme
Passage de la frontière à la Mesilla
San Cristobal de Las casa
Le canon de Sumediro
Chiapas de Corzo
San Juan de Chamula
Les lacs de Montebello
Comitan
La cascade d'El Chiflon
Palenque
Agua Azul 
Flores au Guatemala
Retour au Rio Dulce





La Mesilla : Frontière Mexicaine au Sud du Guatemala.



DES HOMES A CASQUETTES ET CALCULETTE PROPOSENT DE CHANGER LES QUETZALS
 EN PESOS A UN TAUX TRES CORRECT

Les formalités d entrée au Mexique sont très longues (2 heures) entre l imprimé à remplir que l'on récupère après 30 minutes d’attente au bureau de l'immigration, 1 heure d attente au guichet de la banque pour verser nos 575 MEX obligatoire pour un séjour de plus de 7 jours, un retour à l'immigration avec le récépissé de paiement en 2 exemplaires ( attention à bien en conserver 1 pour la sortie afin de ne pas repayer)
Enfin le précieux tampon d entrée au Mexique valable 180 jours rejoint les dizaines d autres sur nos passeports. A l avenir, les autorités devront optimiser l'espace restant sur nos feuillets sous peine de devoir refaire nos passeports.

En route pour San Cristobal de la Casas

Dés les premiers kilomètres, le décor change. Le paysage devient très  vert et montagneux.
Les maisons paraissent des châteaux, les routes sont asphaltées et correctement entretenues.

Des bidons d essence sont à vendre partout sur la route car beaucoup moins cher qu'au Mexique.

Vers 18h le shuttle nous pose sur la place principale de San Cristobal de las Casas.

LE PLAZZA MAGNOLIAS DANS LE CENTRE HISTORIQUE

Un message WhatsApp d'Axelle ma petite nièce, partie avec Jordan depuis quelques jours de La Rochelle pour un Road Trip de 3 mois en Amérique du Sud.
"On est à San Cristobal aujourd'hui. On part demain pour Palenque. Vous êtes où?"
 Réponse . "Ici, à San Cristobal " "Trop bien"
Belle soirée en leur compagnie, à des milliers de kilomètres de la France.


MOJITO EN ATTENDANT L'ARRIVEE DE PATRICIA ET DE GUY



 RETROUVAILLES ENTRE FRANGINS 

Nous allons visiter le Chiapas, cette belle région du Mexique pendant une dizaine de jours avec Patricia et Guy.


San Cristobal de Las Casas 
De nombreuses promenades dans le centre historique de San Cristobal qui est superbe.

DES CROISSANTS - UN REGAL



Un petit train touristique nous conduit dans ces petites rues étroites pour une visite.


https://drive.google.com/uc?export=view&id=1H9ZiweEJVGal8cSzZrZ-EADYR5i7L92Jhttps://drive.google.com/uc?export=view&id=1sQBR3IalzkKZz0EbK1BkXTqYzxMF3hHkhttps://drive.google.com/uc?export=view&id=1HKNVpnxFNeERAxktCsalkssdtefJhs7Fhttps://drive.google.com/uc?export=view&id=1SikvL20lrooG_OiqGgk4SZUDBVzEy2oD

A la tombée de la nuit, les places et rues s'animent avec de petits spectacles, des vendeurs à la sauvette, des femmes Mayas qui proposent leurs tissus... dans une ambiance tranquille




TRES BELLE SOIREE A LAS PICHANCHAS  - SAN CRISTOBAL -

LA CASA DEL FOLKLOR





Le matin, un petit tour au marché local. Guy adore, il est dans son élément.




San Cristobal est une ville Maya magnifique, c'est la capitale culturelle du Chiapas.
La température de l'air y est fraîche en soirée mais les journées sont très agréables.
Située dans les hauts plateaux du centre du Mexique, cette ville attire de nombreux touristes qui y séjournent pour visiter toute la région du Chiapas.
https://drive.google.com/uc?export=view&id=1IKpmdRcXjqgMynrleAx_B4MA2uxgdxxmhttps://drive.google.com/uc?export=view&id=1OsKOf_zYZRQBbUmjDTZILy0p33LtH6Pe


Chiapa de Corzo et le Canyon de Sumidero 

En route pour le village de Chiapa de Corso et la découverte du canyon de Sumidero.

LA PLACE CENTRALE DE CHIAPA DE CORSO

LES TENUES TRADITIONNELES SONT VRAIMENT BELLES


https://drive.google.com/uc?export=view&id=10ABRvb2GCFT0votZi45RE1lV2MSmNKgGhttps://drive.google.com/uc?export=view&id=1xK23EF_MYAGKzf6nhxK0Ffyq7pJTwyafhttps://drive.google.com/uc?export=view&id=1TB8mb_AItGcH-G8XhSZ2GWcvWjMGZVqDhttps://drive.google.com/uc?export=view&id=1gNfVNmdQFcRjP0jGtEfO9xcTYi_mdjVehttps://drive.google.com/uc?export=view&id=10WWeda_CrU7N8w6UWgL2WKMWZa0h_JrD
CHERCHEZ LA RESSEMBLANCE
https://drive.google.com/uc?export=view&id=16OKBLNEUdlJcT4dwsrI6Oo5i4S20Ziql


https://drive.google.com/uc?export=view&id=10EKqpkPK8cBfbUxIQ-oBYBs_dJf2k89G

On s'est laissé conter que c'est le canyon de Sumidero
 qui a inspiré le créateur de l'emblème du Chiapas 



LA FIN DU CANYON NAVIGABLE

On peut aussi découvrir ce lieu en empruntant la route qui surplombe le canyon.
Conservez votre bracelet donné le matin sur le bateau car il permet de ne pas payer la taxe pour entrer dans le parc de national de Sumidero.



On peut profiter de beaux points de vue.
LE CANYON VU D'EN HAUT


San Juan Chamula
On nous avait beaucoup parlé de ce village, de son église, de son cimetière sans vraiment nous dire pourquoi on devait absolu s'y rendre. Une fois sur place, on a compris que cette visite serait unique...

https://drive.google.com/uc?export=view&id=1WMvdOLRInIqYiHnVvH_pT_tNY9nM_yvr

Chamula est un village indien où l'on ne parle quasiment que le dialecte Maya.
Cette communauté Tzostile semble être celle qui a le plus conservée ses traditions.
Ils portant des vêtements en laine d'agneau noir pour les femmes et blanc pour les hommes
Nous nous sentons mal à l aise dès notre arrivée sur la place du village.
https://drive.google.com/uc?export=view&id=16Aon4bz6B8Zo6B0gQKoM7VEFNjAMuhYU
LA PLACE DU VILLAGE



Après avoir acheté nos tickets d'entrée pour cette église dont tout le monde parle et on comprend mieux pourquoi..., en franchissant les portes de cette église.
Ici, pas de photos sous peine de finir quelques heures en prison et de voir sa caméra confisquée, voire cassée.

Dés les premiers instants, on ne sait si l'on doit avancer, reculer...
Pas de bancs, des statues de tous les saints sont alignées sur des tables tout autour des murs,  des centaines et centaines de bougies scintillent partout.
Des branches de pin recouvrent le sol, des hommes, des femmes et des enfants sont à genoux par petits groupes, des petites bougies blanches ou de couleur allumées autour d eux.

Une vieille personne "un gueriseur" récite des prières à haute voix dans une langue que l'on ne comprend pas.
Là, on aperçoit un animal à plumes remuant dans un sac de toile. Ailleurs, une poule vivante est sacrifiée sur place et repose à même le sol, des petites bouteilles de coca-cola et d'autres  boissons locales gazeuses sont posées devant les bougies, certaines personnes en boivent de petits verres...

On ne comprend pas tout, on n'ose plus bouger et personne ne fait attention à nous, malgré tout, un certain malaise s installe et nous écourtons notre visite.
Un homme drapé d'une robe en laine blanche surveille l'intérieur de l'église, c est celui qui a les pouvoirs de police.
À San Juan Chamula, les habitants ont leurs propres lois et leur propre police.
Dehors, il nous est difficile de prendre des photos des villageois. Et on ne rigole pas avec ça, les Tzotzils pensent qu'on leur vole leur âme.
On apprend qu'après l invasion des Espagnols,  les Tzotzils ont gardé leur croyance Mayas en l'associant au catholicisme.
Que pour guérir des maladies, ils ont recours aux prières, aux sacrifices des animaux qui vont absorber la maladie, que boire une boisson gazeuse fait roter et fait sortir le mal.
Le nombre de bougies et leur couleur dépend de la gravité du mal à guérir.
Nous avons vu de jeunes enfants qui semblaient bien malades.
Le système de santé existe mais certainement trop cher pour eux.

Nous faisons brûler un bougie décorée et quittons cet endroit si mystérieux. J''en ai encore des frissons en écrivant ces quelques lignes.

Le cimetière est particulier aussi.
 Des feuilles de pin séchées, des croix de couleurs selon la tranche d'âge du défunt.
 Pas de pierres tombales et au centre les ruines de l'èglise San Sebastien.
https://drive.google.com/uc?export=view&id=1iVnzMtrBnVEiueIi8uHJWc2D57Xyrl_m


A la sortie de l' église, 
3 jeunes garçons (des frères) proposent pour quelques pesos de faire briller
les chaussures de Guy 
qui accepte bien volontiers.
https://drive.google.com/uc?export=view&id=1gHRZWA9JVmCYkT_WTN5fmYbQh25V6gY1
Ils repartent avec quelques pesos et un poulet rôti qu'ils vont acheter avec Guy et Alain 
Un bon repas à partager avec leur maman.

Nous reprenons la voiture et partons découvrir les autres petits villages perdus dans la montagne.
https://drive.google.com/uc?export=view&id=1moLes0rn4F_qTsAv9-wZ9kOaaaDc5bzk

De nombreux moutons se gavent d'herbe et de feuillage.
Leur laine sert à fabriquer les vêtements des hommes et des femmes Tzostils
https://drive.google.com/uc?export=view&id=10HrrDLqr8u95TrcNVzvF39-N7zGHQC77https://drive.google.com/uc?export=view&id=1JMkAlHDJ6Dg4GDzdWMmPzuC7mz4YW47y
https://drive.google.com/uc?export=view&id=1lgUvNNmknH4Y1ksrZKawQR85l2Jevygp


Une petite chapelle semblable à celle de Chamula 
est construire dans chaque petit village des environs.



Le Parc National Lagunas Montebello

Nous quittons San Cristobal de la Casas et notre hôtel douillet pour quelques jours.
On part s installer au Sud du Chiapas dans la région des lacs.https://drive.google.com/uc?export=view&id=11n99LMD5tiQePvGC0_wh7F9Jt4cH7GrS

Malheureusement, Guy qui a une gastro sévère, il ne peut pas profiter de cet endroit tellement agréable et tranquille. Il reste dans sa cabane et se repose.
Avec Patricia et Alain, nous partons en randonnée pédestre autour des lacs.

Notre cabanas est située sur le bord du lac Tzisco. Elle est très propre et la vue est superbe.


REPOS AU BORD DU LAC

A une centaine de mètres de notre cabane, nous changeons de pays.
La frontière entre le Guatemala et le Mexique est délimitée par le lac International.




 LE LAC INTERNATIONAL




Lagos Pojoj


Certainement le plus beau de tous les lacs du parc. Nous laissons la voiture à l entrée du parc.
 Quel spectacle!
On apprend ici que les profondeurs des eaux du lac sont en moyenne de 70 m mais pouvant atteindre 100m à certains endroits.
Qu'une rivière souterraine rejoint tous les lacs du parc - 59 en tout dont seulement 15 sont accessibles pour le randonneur.
L eau est cristalline, des poissons, des tortues y vivent.
Au centre une petite île que nous foulerons après une petite traversée sur le radeau (100Pesos)
https://drive.google.com/uc?export=view&id=1O9L1WyyVmVEu2IlYeza8BcSbTkgkLq5jhttps://drive.google.com/uc?export=view&id=1vt_fG8VxTcecNA9CuFeJS_Nj9PQldNWF
Beaucoup d orchidées sauvages poussent sur les arbres. 
Les jardiniers du parc ont créé une mini-serre et les cultivent dans des pots en liège.https://drive.google.com/uc?export=view&id=1NIX2PHeorXS9aQtucPw-7wacOm7hy50Uhttps://drive.google.com/uc?export=view&id=11KIS3L0eVbGIUxJlP-2bFAnmhihz1lhy
C est d ailleurs en liège que les radeaux sont construits car ils ne polluent.https://drive.google.com/uc?export=view&id=17QypJhckYHRsltw9dnFII0Qulxk8NFUj
Il est interdit de traverser le lac à la nage, non pas que ce soit difficile mais tout simplement pour éviter les accidents qui entraîneraient immédiatement la fermeture du parc.
Des endroits pour se baigner sont désignés.
Le guide nous conseille de bien sécuriser nos affaires (lunettes, sacs, téléphone... ) car si un objet tombe à l eau il sera impossible de le récupérer vu la profondeur.https://drive.google.com/uc?export=view&id=1zcOVEtjtNH8Eh17IVDi3MPsKWkO1680M



Cincos Lagos

Nous empruntons le sentier qui débute à côté du poste de contrôle du lac Pojol.
.https://drive.google.com/uc?export=view&id=1TBL0ogQiRK5ncOX2BqClLd2Ps-NKwF5Q
Le garde nous annonce 2 heures de randonnée dont 1 heure de montée très difficile.

En arrivant à la plage il faudra reprendre un radeau pour rejoindre l'autre rive du lac (225 Pesos) puis un Tuk Tuk (40pesos) pour revenir à la voiture. 
Un peu stressant pour Patricia qui n'a pas l'habitude de randonner.https://drive.google.com/uc?export=view&id=1XBgxfCtXdxGb5dwp38XFM158Bqy6QGBd
Mais elle nous fait confiance surtout à Alain qui prend les choses en main. Il lui taille un bâton de marche, la rassure et c'est parti.
Aucun randonneur sur le sentier préférant je pense traverser les lacs en radeau.
Mais le capitaine sait que pour entretenir son cœur il lui faut de l exercice.https://drive.google.com/uc?export=view&id=1_027L-CH_qZX6Kyv1dFTUUwtx0og5wM7
Nous sommes récompensés de nos efforts.

Des panoramas incroyables tout au long de cette rando finalement très facile.
"Trop bien et pas dur du tout " C'est trop magique " dira Patricia en découvrant ce panneau .

https://drive.google.com/uc?export=view&id=1mbI_86T-9CmCzpP0E2V2YhmwuABXufCohttps://drive.google.com/uc?export=view&id=1jfVA2Bki7goYnxPWj2l7ZpjtuRUYE5uI
https://drive.google.com/uc?export=view&id=15DhUvEFO9TSIPGz-dmw_aHzvHsSmX-of



PLUSIEURS MIRADORS AU COURS DE LA BALADE


Il fait chaud en arrivant à la plage et un bon bain nous fait bien plaisir.https://drive.google.com/uc?export=view&id=1KuOp1sbtKKt9J3u63g0rFBVnkfzWJDC3
« Pas question de prendre un radeau pour rentrer » affirme Alain.

Nous prenons un chemin de terre vers un petit Pueblo qui doit nous conduire après 1 heure de marche sur la route principale qui fait le tour du lac et le parking où nous avons laissé la voiture.
On découvre de nouveau lacs, toujours aussi magnifiques:
Rappelez vous nous sommes au «  Cinco Lagos «  les plus beaux lacs du parc.https://drive.google.com/uc?export=view&id=19DaVqpT9_WOkNfUeqyWiihJf2hjcbifFhttps://drive.google.com/uc?export=view&id=1vz3S5AcajmThR2YEBnSpLFYjNJqAxdEjhttps://drive.google.com/uc?export=view&id=1NbX66nAaMs7QQ_Abt4j4BfUmkOqPJ0KD
Sur le chemin de terre qui mène au Pueblo, un mexicain super sympha propose de nous déposer à notre voiture (6 km plus loin) car il passe devant.
Super cela nous évitera de faire du stop.
Patricia est heureuse car elle commençait à croire que nous étions perdus.
Je l'ai rassuré, je connais les compétences du capitaine en orientation pour avoir fait de la Haute Montagne avec lui pendant plus de 15 ans.
De plus il reste encore 3 heures avant la tombée de la nuit et les températures sont excellentes.
Nous sommes dans une région du Mexique où l'on peut se promener sans soucis.

En fin d'après midi, retour au village de Tzicao nous savourons une bonne assiette de "Tilapia" poisson du lac et bière bien fraîche de Tzicao.


Quelle magnifique  journée !


Le lendemain matin, direction les cascades de El Chiflon.

LA ROUTE DES CASCADES
A 2 heures de route se trouvent ces chutes d'eau grandioses








L'ENTREE DU PARC

Vers midi, nous découvrons les premières cascades d un bleu turquoise.





Il faut gravir plus de 700 marches 
pour atteindre cette majestueuse cascade de 120m de 

haut mais la récompense est à la hauteur de nos efforts





CASCADE " LE VOILE DE LA MARIEE"

PATRICIA ET GUY


Une journée à se promener et à se baigner dans ce parc vraiment agréable.



Nous faisons escale pour la nuit à Comitan (1h de route) 





Dans la soirèe, Alain a rendez vous chez le dentiste pour une dent qui s est fissurée.
Le dentiste est rapide et efficace (30€)

Notre hôtel «  Le Corazzon del Café » est tout près du parque central. Un très bel établissement à un prix très correct (35€ la nuit)


Comitán est  une ville très agréable. 


Beaucoup de touristes logent ici
pour visiter les lacs de Montebello et les cascades d ‘El Chiflon.






Sur la route qui nous ramène le lendemain à San Cristobal,
 on s'arrête dans le village d' Amentalengo Del Vallée 
connu pour ses poteries décorées à la main.

GUY ACHETE UNE BELLE PANTHERE EN ARGILE


Retour à San Cristobal pour finir notre séjour.






C est Dimanche et beaucoup de Mexicains sortent en famille.
Lundi 10 Février 2020 Guy et Patricia s'envolent pour la Californie et nous continuons notre voyage au Mexique.Ces 10 jours passés ensemble ont été un vrai bonheur.
Après 8 heures de bus, nous arrivons à Palenque.https://drive.google.com/uc?export=view&id=14a_RB8Lmx3xL5tL64mrnza0sL7YmNgr-https://drive.google.com/uc?export=view&id=1dGW5jJNPjdDpt95gFnvfW1QlEKYY4Kes
La route est longue car maintenant les bus passent par le Nord ( Villahermosa). Route plus sûre, en meilleur état. Notre hôtel est bien situé au centre de Palenque cette petite ville par ailleurs animée.https://drive.google.com/uc?export=view&id=1UIxKCXivg5bRAQxRr57mSxtBnsFKYpxfPosada Aguila Real 

Petit tour en début de soirée afin de repérer la rue où passent les bus en direction du site archéologique. Bien sûr des agences de voyages proposent des trips. Nous avons pris l habitude de nous débrouiller seuls ce qui est très facile en Amérique du Sud et beaucoup moins honereux. Le lendemain on prend un collectivo (20Pesos) il en passe toutes les 10 mn avec «  Ruinas » inscrit sur la pare-soleil.
A l entrée du parc, le véhicule s'arrête devant un poste de contrôle ou l'on paie 35Pesos. Quelques kilomètres plus loin, nous arrivons à l entrée du site archéologique (80Pesos).







Pendant plus de 3 heures, nous parcourons ce superbe site Maya dont seulement 10% des vestiges ont été découverts.


LE TEMPLE DES INSCRIPTIONS




Nous  longeons la cascade et la rivière où des monuments beaucoup moins restaurés sont encore recouverts par une nature luxuriante en raison du climat chaud et humide.



Cette cité Maya est plus petite de celle de Tikal au Guatemala 
mais ce site est reconnu comme le plus riche du Sud du Mexique. 
 Les monuments y sont plus concentrés mais la jungle y est plus dense.





Visite du petit musée à la sortie du parc.





UNE REPRODUCTION DE L'ECRITURE MAYA

A 10mn en bus , nous visitons la réserve " Aluxes " où des animaux vivent en semi-liberté.





LE PLAN DE L'ECO-PARK



FLAMENCO AMERICANO


LOLA


Las Guacamayas








Aqua Azul

A 1h30 de Palenque coulent des cascades tumultueuses et puissantes. Nous prenons un collectivo ( 50Pesos) près de la gare routière de Palanque. Possibilité de s'arrêter aux cascades de Miso Azul sur la route.
Nous avons décidé de profiter pleinement de celles d Agua Azul.







Le bus nous dépose au «  cruceto de Agua Azul » de là, nous prenons un taxi (25Pesos ) pour parcourir les 5km restants. On s'acquirent de la taxe pour l'entrée aux cascades (42Pesos)



Dès les premiers instants, on trouve ce lieu magnifique. 


On peut se promener le long de la rivière, 
admirer ses chutes d eau, se baigner dans les zones bien délimitées.






En effet, le courant est puissant même dans les vasques d eau
 Des cordes sont tendues pour permettent aux baigneurs de rejoindre la rive. 






D‘ ailleurs sur chaque zone, 
un jeune homme surveille la baignade
Il prêt à jeter sa chambre à air munie d'une corde
 aux malheureux nageurs en difficulté.


PETIT RECONFORT AVANT DE RENTRER
Le lendemain, c'est reparti pour 6heures de bus et un passage de la frontière à El Ceibo.
On traverse des régions de ranchs, des pâturages...



Nous traversons le territoire "zapatistes "
Arrivés à la frontière, toujours la même histoire : changement de bus, de chauffeur mais des formalités plus simples et plus rapides, rien à voir avec la Mesilla.
IMMIGRATION MEXICAINE  ET CHANGEMENT DE BUS
LE BUREAU DE L'IMMIGRATION GUATEMALTEQUE
Ajouter une légende

PASSAGE DE LA FRONTIERE


En milieu d'après midi, nous arrivons à Flores au bord du lac Peten. Soirée détente dans cette ville étape.


Le lendemain matin, bus pour le Rio Dulce.
L'UNIQUE RUE DU RIO DULCE  
 CIRCULATION INFERNALE ET POLLUTION ASSUREE
LE CAPITAINE SUR LE PONT OU DES CENTAINES DE CAMIONS PASSENT CHAQUE JOUR 

Nous sommes heureux d'arriver après 5h de voyage un peu fatigués malgré tout mais tellement heureux d'avoir découvert tous ces endroits magnifiques. 
"TOUT SE MERITE"


HEUREUSEMENT AU LOIN NOTRE MARINA EST DANS LA NATURE,
ON Y ENTEND LE MATIN LES SINGES HURLEURS


MAKANI est sur ses bers et attend son carènage
Les couches de Primaire sont passées.
Au tour de l'antifooling