mardi 31 juillet 2018

Ile d’Aruba - Les ABC -


Aruba, la dernière des îles de la couronne hollandaise que Makani va découvrir



Située  à 27km au Nord de la côte Vénézuélienne, c’est une destination de vacances prisée pour beaucoup d’Américains et de Néerlandais.
Connue pour ces plages de sable fin et ses hôtels de luxe, ici tout est clean.
Les magasins aux grandes marques sont partout dans la ville.
On y paie en USD mais la monnaie locale est le Florin Arubien

Pas vraiment une destination pour les voiliers de voyage 
mais un arrêt de 2/3 jours peut se révéler agréable.



 « One Happy Island » est le slogan de l’île

Dimanche 29 Juillet 2018 : Départ de Santa Cruz - Curaçao-

Le réveil sonne à bord de Makani. L'équipage se réveille en pleine forme car la nuit a ètè calme et reposante.
On lève l'ancre pour 57Mn à parcourir, cap sur l'île d'Aruba, la dernière des îles de l'archipel Nèerlandais.


La mer est agitée et malgré notre allure en vent arrière, nous sommes secoués comme dans un tambour de machine à laver. Le vent est dans un sens et les vagues dans l'autre.

Au petit jour, le vent change et on retrouve un peu de confort à bord.

Vers midi, on dépasse le Sud de l`île avec ses imposantes raffineries de pétrole.

Bientôt l'entrée du port de commerce, où l'on doit faire notre clearance. On appelle les autorités sur le channel 16, puis on passe sur le  11. Un officier de l'immigration nous explique le cheminement et nous demande de passer à la bureau dès notre amarrage.




Des bouées noires marquent l'entrée , et au loin on voit un grand dock et des tonnes flottantes .
Il faut s'amarrer au petit quai derrière ces installations flottantes. C'est un peu déroutant mais après quelques ronds dans l'eau on trouve le passage.


Le quai en béton est assez large et Makani accoste sans souci.

Nous descendons à terre, d'abord au service d'immigration, (petit bâtiment bleu à droite) un fonctionnaire d’un âge avancé nous reçoit très sympathiquement.
Ensuite service des douanes, ( bâtiment bleu au fond derrière les  sanitaires ) où l'accueil est un peu plus froid mais rapide.
Plus tard, on apprendra que la clearance est également possible dans le port plus à l’Ouest, là ou le quai laisse des traces noires sur les coques des voiliers. Ouf, on a choisi le bon endroit sans trop le savoir.

Nous quittons le port commercial  pour aller jeter l’ancre au mouillage (Buciti) à l’Ouest de l’aéroport.
On peut laisser le dinghy sur le ponton à la marina Renaisance (wifi free) non loin du mouillage et débarquer en plein centre-ville de la capitale Oranjestad.

Galerie marchande de la Marina

Changement de décor pour cette île renommée pour ses plages de sable blanc et ses hôtels de luxe construit la plupart par les américains.
L'aéroport est tout près et des avions atterrissent et décollent toute la journée. 
La ville est agréable, très américanisée. 






Maison de type néerlandais aux couleurs caraïbes



AU REVOIR LES ABC
Nous avons passés de superbes moments dans ces petits paradis Européens aux portes de l’Amérique du Sud.

DEMAIN MAKANI MET CAP  SUR LA COLOMBIE 
UNE AUTRE AVENTURE COMMENCE




Aucun commentaire:

Publier un commentaire