mardi 30 janvier 2018

Ile de Sal - Archipel du Cap Vert -


Le Cap vert 

La nouvelle constitution ainsi que le nouveau drapeau du Cap vert date de 1992.
Le Bleu reflète la profondeur du ciel et de la mer
Le Blanc symbolise le pacifisme des Capverdiens
Le Rouge représente leur ardeur au travail.
Les 10 étoiles expriment l'unité des dix îles de l'archipel dont une n'est pas habitée.



BIENVENUE EN AFRIQUE 




Nous avons maintenant 2heures de décalage horaire avec la France.

Cet archipel volcanique, sec et aride est situé au milieu de l'océan Atlantique au carrefour des Amèriques, de l'Afrique et de l'Europe 
Le Cabo Verde  est une ancienne colonie portugaise , mais la langue usuelle parlèe est le créole (criolo) - un mélange de portugais et de dialecte africain importé par les esclaves qui est uniquement phonétique.


L'archipel connaît de fortes périodes de sécheresse répétée et pratiquement toutes les îles manquent d'eau (sauf San Antao). 
Donc, peu de cultures, peu de bétail. 
Les habitants vivent principalement de la pêche car les eaux sont très poissonneuses.





Le Cap vert est un pays pauvre qui essaie depuis une vingtaine d'année de trouver de nouvelles ressources dans le tourisme.


Malgré le manque d'un peu tout, ce peuple reste souriant et accueillant, aime se divertir  avec musique et danse. 
Les carnavals organisés dans chaque île sont grandioses et sont attendus avec impatience car ils sont très populaires.


Ile de Sal - Archipel du Cap Vert -




L'île de Sal est importante en raison de son aéroport international qui amène de nombreux touristes venus faire du surf et Kite surf.
Située au Nord-Est du Cap vert à 450Km du Sénégal, c'est une île plate que l'on ne voit que lorsque l'on approche à 1/2 miles. La baie de Palmeira est un excellent mouillage bien abrité et tranquille. 
Cependant par mesure de sécurité, il vaut mieux  cadenasser le moteur de votre annexe la nuit.

Un vent chaud et sec chargé de sable (l'Harmattan) y souffle de Décembre à Mars et colore nos voiliers d'un ocre clair, les rendant poussiéreux.

C'est l'un des plus vieilles villes de l'archipel 

On s'y déplace aisément en "Aluger", genre de taxis collectifs que l'on hèle sur le bord de la route.
On fait plusieurs fois le tour du village pour remplir le bus avant de partir

On ira facilement de Palmeira à Espargos, la capitale de l'île (6km) pour 0,50€ puis à Santa Maria, ville balnèaire située à la pointe Sud de l'île pour 1€



1000 Escudos = 1€ sur l'île

Amis navigateurs : Faire le plein de pièces de 1€ avant d'arriver sur lîle.
Quelques petites supérettes vendent un peu de tout et si vous avez fait un gros avitaillement aux Canaries, vous pourrez aisément vous nourrir quelques semaines en achetant le produits locaux, fruits et légumes.




Scène traditionnelle à Espargos 
La Palmeira est un village pittoresque, coloré et authentique

Façades colorées des maisons


 La petite boulangerie

La fontaine à eau 

Couleurs pastels 


L’école


Le petit port de la Palmeira est très actif
On s'y sent vraiment bien
Filets de pêche autour de nos voiliers


Santa Maria au Sud est la ville plus fréquentée par les touristes sur tout l'archipel.
Malgré tout, ce village reste à taille humaine 
avec une superbe plage de sable fin aux eaux bleues et turquoises.




Le ponton de Santa Maria est un endroit unique et incontournable du village







Nous nous rendons à Pedra de la Lune en taxi depuis Espargos (5€) 
C'est un endroit très étrange.
Le village paraît abandonné bien que quelques pêcheurs y vivent.

Tout est délabré mais le site des anciennes salines est bien entretenu 
et attire quelques touristes.


L’entrée du site


 Installation illustrant un temps révolu


On peut s’y baigner et flotter sans effort dans l’eau salée



 Des couleurs splendides

Droit d'entrée 5€ + 1€ pour une douche.
A l'intérieur du site, un petit bar-restaurant.


Retour au voilier ou nous avons programmé une soirée nocturne au village avec les copains du voilier « L’époque sea » rencontrés à El Hierro.

Ils voyagent depuis 5 années avec leurs 2 filles.

Mercredi 31 Janvier 2018 : Départ pour l’île de Sao Nicolau



Aucun commentaire:

Publier un commentaire