lundi 29 janvier 2018

Traversée sur le Cap Vert





De Hierro à Ile de Sal (Archipel du Cap vert)


Samedi 20 Janvier 2018

Nous profitons d'un bon créneau météo pour quitter le port de Hierro (Archipel des Canaries) où nous avons passés un agréable moment en compagnie de Patrick et Cathy.

Makani reprend la mer en début d'après midi avec une mer agitée et des rafales à 30nds . 
700Mn nous sépare du Cap Vert.



Atterrissage prévu sur l'île de Sal.



Nous effectuons cette navigation en 5jours et 18h avec une houle un peu désordonnée qui contrarie nos estomacs. 
Nous mangeons peu, nos  vivres diminuent doucement , un avantage lorsque l'on connaît les difficultés d'approvisionnement au Cap Vert.


Un capitaine heureux -  Un beau thon rouge-
Nous ferons la traversée sous grand voile uniquement, allure grand large 20/25nds. La nuit nous prenons un ris pour être confort et la dernière nuit, 2 ris afin de ralentir le voilier pour ne pas arriver de nuit.





Vendredi 26 Janvier 2017 

Au petit matin, nous hissons le pavillon Capverdien et jetons l'ancre dans la baie de Palmeira à l'Ouest de l'île par 5m de fond, juste à la limite des bouées vertes qui délimitent la zone de mouillage car de très nombreux voiliers sont ancrés dans cette baie bien abritée.
A bâbord, la digue de la Palmeira

Nous savons que dès qu'une place va se libérer, nous devrons changer de mouillage car nous sommes trop près des gros cargos qui font demi-tour à quelques mètres de nous. 



Pour l'instant notre ancre a bien accroché, nous allons récupérer un peu en dormant quelques heures.


Le lendemain matin, nous débarquons en annexe au quai des pêcheurs devant un attroupement d'homme et de femme affairés 
à décharger des quantités incroyables de poisson. 
La plupart des villageois sont rassemblé sur la jetée

Le poisson est vidé puis découpé pour être ensuite séché 

Toute les familles démunies peuvent manger chaque jour 
car le poisson leur est distribué gratuitement 

Le reste est vendu sur place


Quel choc des cultures en arrivant directement d’Europe.


Personne ne fait attention à nous. Les enfants qui jouent autour de nous ne réclame rien, ni argent, ni bonbon. Ils sont heureux de nous aider à accoster en annexe.


Les formalités d'entrée sont rapides au poste de douane. L' accueil y est très chaleureux et simplifié - passeports, papier du bateau, taxe de 5€ , et voici nos passeports tamponnés pour un séjour je pense insolite dans cet archipel.
En fin d'après midi, nous déplaçons notre voilier.
D'JAY, le taxi boat du port nous installe sur le corps-mort d'un catamaran de promenade actuellement en réparation.


D’Jay , un homme sérieux et serviable
Tel : 989 8115

Amis navigateur : N'hésitez pas à faire appel à lui pour vos besoins ( A/R au port , recharge de bouteille de gaz, de bidon eau, de gasoline, lessive…) 
Pratiquement tous les voiliers au mouillage le font travailler.
En plus, il semble faire du social dans ce village (ècole…)



Nous pensons rester sur l’île de Sal une petite semaine.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire