samedi 22 août 2015

Des Calas très fréquentées sur la côte Sud

Lundi 17 - Mardi 18 Aout 2015 : Cava Covas
Le ciel est noir au loin, les nuages sont chargés et c’est la pluie qui tombe une bonne partie de la journée.
Nous apprendrons plus tard par un voilier que les conditions météo sur Majorque étaient  désastreuses. Sortant de la baie de Pollensa, en route pour Minorque ils ont du faire demi- tour en raison de 5 mini tornades blanches.

Nous sympathisons avec le voilier Con Brio, un vieux bateau de 38 ans  jaune et noir avec à son bord toute une grande famille - grand-parents, enfants, petits enfants -. 
Soirée apéritif qui se finit en repas improvisé tard dans la nuit.


Mercredi 19 Aout 2015 : Cala Trebaluja
Nous progressons toujours vers l’Ouest de l’île de Minorque.

Passage devant la cala El porter

Nous longeons les falaises trouées de cavités rocheuses
Des kayakistes rentrent dans la grotte

Nous jetons l’ancre dans la cala Trebaluja

 Il est 14heures et déjà beaucoup de monde, surtout trop de bateaux à moteur venus pour la journée. 
Nous nous installons pour déjeuner lorsqu’un petit bateau à moteur tourne autour de nous à vive allure. Il jette son ancre , la remonte et soulève en même temps la nôtre. On dérive très vite vers la falaise. Ils sont 3 à bord, mais ne savent pas ce qu’il faut faire. Leur ancre est levée avec notre chaîne au bout qui est trop lourde pour la faire passer dessus. On s’énerve un peu contre eux.Les injures pleuvent en espagnol.
Manoeuvre pendant 15 minutes.
4 jeunes très sympathiques et initiés du catamaran mouillé juste à côté de nous viennent nous assister, ayant vu la scène. 1 en zodiac nous pousse pour éviter d’aller au falaise, 1 autre plonge pour essayer de dégager la chaîne, 1 autre surveille le bout que l’on a mis afin qu’il n’aille pas dans l’hélice…
Ouf, plus de peur que de mal.
On décide de mouiller un peu plus long. On leur apporte un bouteille de vin en guise de remerciements. Ils viennent de Narbonne et nous explique qu’eux aussi ont échappé à la même chose.
Vigilance dans cette cala car il n’y a pas de bouée de limite de plage, d’ailleurs il y a de limite en rien, vitesse excessive des bateaux à moteurs, des scooters des mers…
Enfin, le soir venu ils rentrent tous et c’est à nouveau la tranquillité
Nage palme et tuba pour retrouver nos amis de Con Brio à l’ancre un peu plus loin.
Nous empruntons leur kayak pour remonter la rivière en bout de plage qui s’enfonce sur un mille. Dépaysement garanti, un ruban d’eau qui se ressert autour de roseaux, poules d’eau, hérons, le silence absolu…

Nous dînons à bord de Makani avec une partie de l’équipage de Con Brio.

Ce couple navigue depuis fort longtemps avec leurs enfants par tous les temps, des vrais gens de la mer originaire d’Arcachon.
Leur voilier , surnommé « maya l’abeille » en raison de sa couleur  a 38 ans.
Olivier, le capitaine est prof mais a été chef de base aux Glènans.

Les récits de leurs aventures se succèdent, des Antilles au Groëland, on ne voit pas le temps passer.
Il est 2heures du matin quand nous nous quittons.

Jeudi 20 Aout 2015 : Cala Mitjana

Depuis un peu, nous vivons au rythme des espagnols. Lever tard, déjeuner vers 15heures et dîner à la nuit tombée.

Nous jettons l’ancre dans la cala Mitjana dans un superbe décor.

Au pied de notre voilier, des parois rocheuses blanchâtres, une épaisse forêt de pins, une plage de sable blanc, le chemin du littoral…


Des jeunes escaladent toute la journée la falaise pour sauter voir plonger du sommet

Même les plus petits, celui ci avec son short vert doit avoir 6 ans environ

Nous sommes 5 voiliers au mouillage.
Cette cala est située à proximité de la ville de Santa Galdanna relièe par un chemin du littoral, ce qui explique la sur- fréquentation de cet endroit.




Quel privilège d’être bien tranquille sur notre voilier

En soirée, nous faisons une ballade sur le GR jusqu’à Santa Saldana. 
Des hôtels tout blanc dénaturent un peu le site. 

L'endroit est malgré tout plus accueillant qu’il n’ y paraît avec nombreux bars et restaurants. 
La zone de mouillage de Santa Galdana
Des petits bateaux à moteur sont amarrés le long de la rivière qui rentre dans la ville

Vendredi 21 Aout 2015 : Cala Turqueta
Toujours cap à l’Ouest, passage devant la cala Marcela, très jolie mais bondée.
De très gros yachts sont à l’ancre.
Nous décidons de passer notre chemin et d’ancrer dans la cala Turqueta située à 1mille.
Cette cala s’enfonce dans le plateau rocheux. 
Au fond de l’anse, 2 petites plages de sable fin.




Nous ancrons au début de la cala car des bateaux d’excursions rentrent et s’amarrent tout près de la plage pour y déposer ses touristes qui repartent une heure après s’être baignés.

Après leur passage,  la cala redevient tranquille, fréquentée par des locaux


Dans la soirée, nous allons à pied par le GR à la cala San Saura distante de 5km.
Finalement, nous aurons presque fait le tour de l’ île à pied avec ce GR très parfaitement balisé.

C’est un petit paradis pour les marcheurs car les étapes entre les calas sont courtes.
 Il passe sur le plateau côtier et surplombe la mer.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire