samedi 15 août 2015

De Fournells à Mahon

Mardi 11 Aout 2015 : Cala Arena d’en Castell
Nous commençons notre descente vers le Sud de l’île.
La côte Nord Est de Minorque est très découpée avec de nombreux abris.
Mouillage dans cette baie très fermée
Des villages de vacances et des hôtels ont été construits en bordure de mer.
L’ambiance y est très familiale. 
Les familles se promènent sur l’eau à bord de pédalos, des kayaks longe les rochers.

Quelques bars restaurants domine la plage avec un accueil particulier pour les enfants : jeux, petit karting …le tout gratuit.


Mercredi 12 Aout 2015 : Cala d’Addaya
Nous quittons cette baie sous génois car nous n’avons que quelques miles à parcourir pour rentrer dans la très splendide  cala d’Addaya.
La baie est très profonde, nous essayons de rentrer dans la cala Moli en face du village Na Macaret. 
Pas assez d’eau, nous ressortons très vite pour rentrer dans la cala Addaya.
La cala Moli
Le chenal est très indiqué avec des bouées vertes et rouges de chaque côté
 car des hauts fonds sont partout.
Nous longeons le long fjord pour mouiller au fond de la cala, près du petit port de plaisance.
L’endroit est très sauvage avec des collines verdoyantes.

En fin d’après midi, nous traversons en annexe jusqu’au petit ponton, puis un chemin sous bois nous conduit directement au port.
A pied, nous regagnons la cala Moli, car notre bref passage nous a donné envie d’y retourner.

Afin d’éviter 30 minutes de marche à pied, nous décidons de suivre le chemin qui borde la cala et traverser à la nage pour rejoindre l’autre rive.

2 sympathiques kayakistes déposent nos affaires de l’autre côté, nous nageons jusqu’à l’autre rive puis nous empruntons le chemin du littoral jusqu’à la cala Moli
Au retour nous mettons tout dans notre sac étanche.
Il est 22heures, il fait noir et nous n’ avons pas trop envie de nous mettre à l’eau surtout après un bon repas dans un petit restaurant - Paëlla et sangria -
Mais pas trop le choix, il faut se lancer pour regagner l’autre rive ou marcher encore 30minutes.

Jeudi 13 Aout 2015 : Cala de Tamarells
Le phare de Favaritx sur les hauteurs du cap

7milles au sud, nous rentrons dans la cala Tamarells , mais très vite un zodiaque vient à notre rencontre pour nous expliquer qu’il est interdit de jeter l’ancre car c’est une réserve, il faut prendre une bouèe.
Nous jetons donc l’ancre dans le sable dans la baie juste à côté. 
C’est impressionnant le nombre de bateaux au mouillage
Le soir venu, il ne reste qu’une dizaine de bateaux à l’ancre.
Des bouées ont également été ancrées afin de ne pas arracher les posidonies.


En fin d’après midi, nous dèbarquons en annexe sur une petite plage
puis 30 minutes de marche le long du littoral 
pour rejoindre la cala Es Grao.

Le village de pêcheurs de Es Grao
Vendredi 14 Aout 2015 : Port Mahon

Nous contournons l’île Colon , pour gagner la rade de Mahon. Vent portant, nous naviguons sous génois seul. 

Après le promontoire de la presqu’île de la Mola, nous sentant dèjà un important traffic dans cette rade des bateaux.
L’entrée est bien signalée. Des bouées délimitent le chenal

L’ambiance est militaire aux abords de la cala Teuleda avec un décor de forteresse

.
Ce fjord  s’enfonce à plus de 3 milles à l’intérieur de l’île et constitue un abri naturel exceptionnel. 
Au fond, la ville de Mahon, capitale de l’île, ville coloniale , avec des maisons colorées, des rues en labyrinthe, des rampes qui descendant au port, des escaliers à balustrades.

La ville a un air très british 
Nous savons qu’il va être difficile pour notre voilier de trouver un mouillage gratuit et pourtant nous devons chercher car pas envie de payer 100 € la nuit. 
Nous décidons d’avancer lentement dans la rade et de s’approcher des calas susceptibles de nous accueillir


Cala Fonts : occupée par des barques de pêcheurs

Cala Longa
Cala Longa : située derrière l’île de Lazareto, plusieurs pontons flottants,
 Aucun bateau à l’ancre et pas trop de place

Ile del Rey: Surprise en arrivant derrière cette île plusieurs bateaux sont à l’ancre. Nous n’hésitons pas car il y a de la place et nous sommes au pied du port de plaisance





L’île de Rey avec un ancien hôpital militaire anglais

Déjeuner à bord puis nous prenons l’annexe pour une visite de la ville.

Le quartier du port avec ses restaurants.
La ville haute accessible par des escaliers et des rampes blanches12
De nombreuses places ombragées et des jardins coloniaux
Eglise Santa Maria -

Un quartier piétonnier ou des petits bazars côtoient des magasins de luxe.

Le port de commerce avec l’île Pinto qui fait partie de l’arsenal militaire de Mahon


Le soir venu, nous décidons de quitter notre mouillage car nous devons faire le plein de gasoil.
Demain samedi, il y aura trop de monde à la pompe, car ici c’est le royaume des bateaux à moteur.

On laisse passer ce superbe monocoque toutes voiles dehors dans la rade


Nous passerons la nuit au mouillage dans la cala Teuleda derrière l’île de Lazaret  située à l’entrée de la rade. L’endroit est bondé car c’est un mouillage très sûr et un peu de vent est annoncé pour le lendemain.

C’est un peu éloigné de la ville de Mahon mais de nombreux plaisanciers empruntent le canal Alphonson XIII pour se rendre à Villacarlos en face ou nous avons aperçu quelques petites tavernes en bord de cala.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire