mardi 30 juin 2020

Rapatriement Juin 2020 - Pause de 6mois en France


            FRONTIERE GUATEMALTEQUE FERMEE



Finalement, après beaucoup d'hésitation, nous prenons le troisième et dernier vol de rapatriement organisé par l'ambassade de France au Guatemala le 16 Juin 2020.

Merci à tous ces fonctionnaires qui ont gardés constamment le contact avec nous, répondant jour et nuit à nos interrogations, délivrant rapidement nos laisser-passer. D'ailleurs, une représentation de l'ambassade était présente à l'aéroport, même un petit discours dans l'avion pour nous souhaiter bon voyage. 

C'est en compagnie des équipages des voiliers MANOIR, POINTE A LA LUNE ET LA GAGURE que nous rejoignons en transfert privé la capitale.

Notre organisation était au point. Chacun avait sa tâche. Vero a réservé l'hôtel et le transfert pour l'aéroport. Anita a obtenu avec le consul les autorisations de voyager, la réservation et l'autorisation du transfert Rio Dulce - Guatemala City. Luc et Cathy ont prévu alcool et nourriture pour une petite fête à l'hôtel et Vèro a ajouté sa petite touche car c'était son anniversaire. Jacques s'est chargé de l'enregistrement de tous les passagers et des bagages à l'aéroport.


 Après 2 jours d'attente très confortable à l'hôtel " le Barcelo ***** " nous pouvons enfin repartir chez nous.

Nous ne sortons pas de l'hôtel, livraison des repas "par Ubers Eats"mais nous profitons de la salle de sport, des cours de yoga dispensés par Cathy...




Heureusement, nous avions décidés de rejoindre la capitale dès le dimanche car le lendemain, seuls les véhicules impairs étaient autorisés à circuler. 

Pas de chance, les plaques d'immatriculation de notre taxi étaient ...pairs et comme il fallait quelques jours pour obtenir le précieux laisser-passer, le changement de véhicule au dernier moment aurait été chaud;  le numéro d'immatriculation devant figurer sur les documents.

Le vol s'est déroulé dans de très bonnes conditions. Nous avons fait connaissance avec d'autres membres d'équipage beaucoup moins sereins que nous. Certains avaient passés 3 mois au mouillage sur une bouée de pêcheur au Honduras, d'autres ont attendus au Mexique et ont pu rentrés seulement quelques jours avant l'avion au Rio...

FILE D'ATTENTE A L'AEROPORT DE LA AURORA

Nous avons été très chanceux lors ce confinement à la marina Nanajuana.

 En écoutant les récits des uns et des autres, on en a vraiment pris conscience.





REPAS ENTRE EQUIPIERS SOUS LA PALAPA



LE CAPITAINE EST BIEN DE MARSEILLE

Retour sur le sol français :  


Nous passons 14 jours en isolement volontaire dans le gîte de notre copain " Tiffon".

Au programme: randonnée, chevaux, farniente sur sa terrasse qui domine les montagnes du Jura,  dégustation de vin et de fromage.



TOMME, REBLOCHON, ABONDANCE, COMTE

DES PRODUITS DU TERROIR 

QUEL PLAISIR

LA RIVIERE SAUVAGE DE LA VALSERINE

ALAIN AVEC DAGOBERT - LE FIDELE COMPAGNON DE TIFFON

Voilà, nos quatorze jours sont passés. Aucun symptôme, pas de COVID 


        

On peut enfin retrouver enfants et petits enfants.

Nous sommes le 28 Juin;  jour de mon anniversaire. 


Je suis tellement heureuse de savoir tout le monde en bon santé. C'était notre souffrance loin de notre famille. Ne pas être présent si un de nos enfants ou petits bouts de chou était touché par cet incroyable virus.

On va profiter pleinement de nos 6 mois en Haute Savoie, sous le soleil d'été, la pluie automnale et la neige d'hiver.

Notre voilier est resté sur le terre plein de la marina Nanajuana sur les bords du Rio Dulce au fond de la jungle. Bien à l'abri des cyclones. On avait peut être pressenti le passage des ouragans "ETA" puis  "LOTA" touchant l'Amérique centrale. 















  




Aucun commentaire:

Publier un commentaire