dimanche 28 mars 2021

Cap sur le Mexique - Yucatan -



Jeudi 04 Mars 2021

Nos amis Luc et Cathy du voilier Manoir ont réussi à quitter la France en avion pour revenir au Rio Dulce récupérer leur voilier et le ramener en Europe.

Ils ont dans leurs bagages pas mal de pièces détachées pour nous, dont un coude d’échappement pour notre moteur.

Ruiz Guillermo, notre excellent mécanicien a tout anticipé dans son atelier et se tient près pour remettre en marche notre Volvo. 





Mille fois merci à l’équipage de Manoir car il aurait été plus difficile et très long de faire venir les pièces moteur des USA.

CATHY et LUC de MANOIR

Eh oui, un bateau qui ne navigue pas souffre énormément.

Pourtant, Daniel et Vero du voilier BALADIN II ont régulièrement ventilé notre voilier.

Merci à ce charmant couple franco-quèbecois d’avoir pris soin de MAKANI II pendant plus de 7 mois.

VERO ET DANIEL

En arrivant sur Makani, le capitaine a changé l’enrouleur de trinquette, les 6 batteries, le régulateur du frigo, le joint du hublot de la soute à voile, la batterie de la télécommande Raymarine et d'autres petites choses++++





Tristan et son équipe a remplacé notre Plexiglas bâbord qui avait faïencé, refait tous les joints sika et bien sur les retouches peinture.


TRISTAN




Jeudi 11 Mars 2021


Malgré un ciel menaçant et une prévision météo pluvieuse sur les prochains jours, on décide de lever le voilier et de le déplacer dans la zone travaux afin que Tristan puisse gratter, poncer, passer les 2 couches de primaire et d’antifooling sous la coque aux endroits où sont posés les cales de bois.


C’est donc vers 11h30 qu’Edgard, le chef » Marineros « soulève MAKANI II. Un autre bateau devant être sorti de l’eau avant nous. 


On a jusqu’à 16h30 pour finir les travaux et le mettre à l’eau.

C’est la marge de sécurité au cas où un passe coque fuit… et que l’on doit le reposer à terre avant la nuit.


On grignote quelques minutes et vers 17H15  Makani II touche l’eau. On y croit à peine après 18 mois de stockage à sec dans cette marina de luxe en raison du COVID et de la fermeture de frontière.


Maintenant, il s’agit de remonter les voiles, les bouts et tout ce qui va avec, de faire l’avitaillement pour une semaine de mer. 

Daniel de BALLADIN II aide la capitaine à remonter la grand voile, pas facile.




Le soir venu, on organise un BBQ type Potlock sous la palapa.
De superbes langoustes au grill viennent régaler les papilles. 



ALAIN ET GUY



DANIEL ET CATHY





Samedi 13 Mars 2021


Dernier verre avec nos amis de MANOIR et de BALLADIN II sur notre voilier tout beau et propre et près à naviguer. En effet, pendant la période covid ou les frontières du Guatemala étaient fermées, nous en avons profité pour refaire toute la peinture du pont, du cockpit et la jupe arrière. On dirait maintenant un bateau neuf.




Dimanche 14 Mars 2021

On largue nos amarres vers 9h30.






C’est sûr les amis, on se reverra quelque part sur l’eau, dans un port, dans un mois où un an. 

Ces moments passés ensemble pendant cette période Covid 19 ici à la Marina Nanajuana ont créé des liens très fort. 


Nous remontons tranquillement le Rio Dulce jusqu'au mouillage de Texan Bay.

Pas de route, tous les déplacements se font en lanchas.

C EST LE TERRITOIRE DES INDIENS MAYAS





Lundi 15 Mars 2021- 


Apres 2heures de navigation au moteur sur le Rio, les yeux rivés sur le sondeur car les bancs de sable ont bien bougés lors des deux derniers ouragans en 2020, nous arrivons au port de Livingston.



C’est ici que nous reprendrons la mer après avoir traversé le seuil dont la hauteur d’eau est très faible.

Certains voiliers au grand tirant d’eau doivent se faire tirer et coucher en même temps par un bateau à moteur et ne passer que lors des forts coefficients de marées. Ce sera le cas de nos amis de Manoir qui pourront sortir au plus tôt début Avril.

Le Guatemala, ça se mérite.


Le village de Livingston n’est accessible que par voie navigable. Pas de route le reliant au reste du pays.




Vers 10heures, nous remettons pour visa nos passeports à Raoul, notre agent local auquel on avait auparavant transmis tous les autres documents indispensables à notre sortie.

LE LAVOIR JUSTE EN DESSOUS DE CHEZ RAOUL NOTRE TRANSITAIRE

Il se chargera de toutes les formalités auprès de l’immigration et des douanes et nous remettra 1heure plus tard notre zarpè en triple exemplaire pour le Mexique.

Pendant ce temps, nous dégustons dans un petit restaurant des crevettes à l’ail et un jus de fruit frais.

MAKANI AU MOUILLAGE A LIVINGSTON



On se sent tout bizarre, un sentiment intense de LIBERTE. 

Vers 11h, nous naviguons jusqu’à Bahia de Graciosa pour un mouillage de nuit mais bien que très beau, l’endroit nous paraît un peu désert, non loin de Porto Barrios. On se regarde et l’on pense la même chance ; "pas sécu…par les temps qui courent".

On relance le génois et c’est avec un bon vent de travers que nous parcourons les 5Mn qui nous séparent de ce beau mouillage toujours au Guatemala.

MOUILLAGE DE TRES PUNTAS


En contrôlant le moteur, le capitaine s’aperçoit que le bocal du liquide de refroidissement est vide et le moteur chauffe.

Pas possible, le moteur vient d’être révisé et toutes les pièces usées changées.

On ne peut pas continuer vers le Mexique avant de trouver la cause.

Problème, on ne peut pas revenir au GUATEMALA avant TROIS MOIS


On verra demain, la nuit porte conseil.

Le capitaine lors de son insomnie nocturne pense avoir trouver la cause. Il a récemment posé une crépine d’arrivée d’eau du refroidissement du moteur sur la coque. Le débit d’eau semble trop faible pour refroidir le moteur.

A l’aube, il plonge, retire la crépine qui était collée à l’envers.


On refait quelques milles, le moteur ne chauffe plus. Ouf, un problème de moins.




Mardi 16 Mars - Remontèe du Belize

Pendant une petite semaine, nous allons naviguer dans les eaux du Bèlize pour regagner le Mexique, plus précisément à Islas Mujures dans le Yucatan.

C’est une navigation délicate entre les Cayes, parfait pour les bretons qui ont l’habitude de faire du « ras cailloux »

Les premières rencontres avec ces cailloux nous rend un peu nerveux mais rapidement on prend nos repères.

BELIZE, UNE MULTITUDE DE PETITS ILOTS


Nous sommes juste de passage et donc pas décidés à faire notre entrée dans ce pays. On s’y arrêtera au retour, par contre pas de descente à terre et le choix de mouillage assez isolés.

Notre AIS reste OFF. 

PAVILLON DE BELIZE + PAVILLON Q

Mardi 16 Mars : Mouillage à Ycasos Lagoon - Vaste baie  - Fond de vase



Mercredi 17 Mars : Mouillage à Sapodilla Lagoon - Baie avec un chenal d’entrée à une petite marina  - Fond de vase




ON MOUILLA A L'ENTREE DE LA BAIE

LES DAUPHINS EN QUITTANT LE MOUILLAGE


Jeudi 18 Mars : Mouillage à Robinson Point  - Face à une petite cabane de pêcheurs. Fond de sable. 



Malheureusement un vent du Nord s’installe. Le capitaine décide d’attendre 4 jours un vent plus favorable pour notre remontée au Mexique.

On continue à bricoler et à ranger.

NETTOYAGE DES COFFRES ET REPERATION DU DESAL


PIZZA AU JAMBON


Lundi 22 Mars : On emprunte le Grennel Channel pour remonter vers Belize City. 

A partir de maintenant, nous avons de l’eau à courir et nous approchons du Mexique.

10MN DANS LE CHANNEL 

Une fois sortie, la navigation est un peu difficile, surtout pour nos estomacs. Une grosse houle de travers vient frapper la coque, des rafales à 30nds. On est bien secoué. On prend 2 ris et on laisse seulement un petit bout de génois.

1ère nuit en mer depuis bien longtemps, et pour ne pas arriver de nuit à Islas Mujeres on fait un mouillage au Nord de l'île de Cozumel par 2,50m de fond et une eau turquoise. 

UN PETIT PARADIS

ILE DE COSUMUEL


Mercredi 24 Mars : On arrive sur Islas Mujeres vers 13h, la mer est toujours aussi agitée.

MAKANI II  - allure vent de travers -


Pour notre première navigation depuis 18 mois, on a été servi!!!

ON LAISSE CANCUN ET SES HOTELS A TRIBORD


ON RENTRE DANS LA BAIE D' ISLAS MUJURES DANS  UNE EAU TURQUOISE


Le mouillage est vaste avec un vingtaine de bateau à l'ancre.

On retrouve Adrien, un bateau copain de Nanajuana.

Gilles de KALEN KOAN nous rend visite pour la soirée. Il a laissé son cata à Nanajuana et rentre en avion Lundi

GALILEO est au mouillage depuis une petite semaine.

LOUSTIC est parti la veille pour les Bahamas.

SYRA est à Holbox et revient dans quelques jours.

FREDOYA nous suit à quelques jours.

MANOIR devrait arriver en fin de semaine.


On descend à terre prendre la wifi pour donner de nos nouvelles et savourer une bonne bière.


Demain, on ira en ville faire notre clereance auprès des autorités.










Aucun commentaire:

Publier un commentaire