jeudi 18 avril 2019

Ile Beata - Republique Dominique -

ILE DE BEATA


L'ILE HISPANIOLA PARTAGE SON TERRITOIRE AVEC HAÏTI A L'OUEST


Lundi 15 Avril 2019 : Cap sur la République Dominicaine

En début de soirée, après une journée de baignade sur l'île de Norman aux BVI avec ses grottes à explorer en PMT, nous mettons les voiles pour rejoindre la République Dominicaine.
La navigation se fait vent arrière mais l'allure n'est malgré tout pas très confortable car la houle vient de côté.


Jeudi 18 Avril 2019 : Ile de Bèata.
APRES 4 NUITS ET 3 JOURS DE MER, 
NOUS JETONS L'ANCRE DEVANT L'ILE DE BEATA
BARQUES ET CABANES DE PÊCHEURS

Aussitôt, nous avons la visite de l'Armada.
 BATIMENT DE L'ARMADA

Trois fonctionnaires très sympathiques amenés par un pêcheur nous souhaitent la bienvenue sur leur île.
Après la fouille du bateau et le contrôle de nos passeports, nous offrons à chacun une mignonnette de Rhum.
Nous sentons à leur sourire que les relations vont être facilitées.
Le Capitaine : "Pas besoin de clearence, nous repartons demain, nous ne quittons pas le bateau".
Le douanier: "No Problèma. Tienes permisio para desembarcar en la playa para ver a los pescadores" " (Vous avez l'autorisation de débarquer sur la plage pour voir les pêcheurs)" 

L'occasion est rêvée. On prépare l'annexe et on descend sur cette belle plage de sable blanc.

 




L'île de Béata est déserte. Seul un campement de pêcheurs est établi sur une plage. 
 LE POISSON SÉCHE AU SOLEIL
LES CASIERS A POISSONS

 Une soixante de pêcheurs vivent ici.
L'ambiance est calme surtout ce we car c'est la semaine Sainte 
et la plupart sont parti rejoindre leur famille sur le continent.



L'île de Bèata est intégrée du parc national Jaragua.
Elle abrite une race protégée d'Iguane
On se dèplaçant sur la plage, on doit les éviter tellement ils sont nombreux à lézarder au soleil.
S'ils se sentent menacé, ils crachent
 IGUANE PROTEGE

Nous passons quelques heures à palabrer avec les pêcheurs qui nous proposent poissons, langoustes... et d'amener le lendemain matin le capitaine à la pêche.
Pas possible, nous devons continuer notre route.

Quatre militaires travaillent et vivent en permanence sur l'île. Ils font des sèjours de 2 semaines et 2 semaines de repos.

Un d'entre eux montent à un cocotier pour nous offrir des coco

ON A L'IMPRESSION DE JOUER LES "ROBINSON CRUSOÉ"


Aucun commentaire:

Publier un commentaire