lundi 11 juin 2018

Ile de Carriacou


GRENADE



ILE DE CARRIACOU


L’île de Carriacou est rattachée à l’île de Grenade ( Commonwealth) tout comme l’île de la Petite Martinique.
Les indiens Caraïbes l’avaient baptisé Carriacou "l’île entourée de récifs »
L’alimentation en eau est très difficile sur l’île, les habitants attendent avec impatience la saison des pluies pour remplir les énormes tank .


LES SANITAIRES  


L’approvisionnent des magasins arrive surtout par bateau de l’île de Grenade à 20Mn.



On peut aussi faire venir certaines pièces de Trinidad en duty free - bateau chaque vendredi -

Mercredi 30 mai 2018 : Hillsborough

Nous jetons l’ancre dans la baie de d’Hillsborough, village chef-lieu de l’île.


Nous descendons à terre pour faire notre clearance d’entrée.

PAVILLON DE GRENADE ET PAVILLON JAUNE HISSES POUR DEMANDE DE FORMALITES

DOUANE ET POLICE SUR LA RUE CENTRALE

L’OFFICE DU TOURISME DE L’ILE DE CARRIACOU ET DE LA PETITE MARTINIQUE



On appelle les enfants car Sindy fête aujourd’hui ses 35ans.


LA STATION DE BUS

Le lendemain, nous prenons un mini-bus collectif depuis la gare routière pour aller à Tyrell Bay voir si l’on peut sortir le bateau pour le carénage.
On nous a parlé d’un nouveau chantier pratiquant des prix raisonnables. Par contre pas de vrai shipchanler sur place donc il faut avoir son antifooling ou le faire venir.

Amis navigateurs : je vous donne le mail et le téléphone de ce nouveau chantier car il nous a été impossible de trouver ces infos sur le net. Lors de nos différentes escales, tout le monde nous en a parlé sans jamais pouvoir nous fournir les coordonnées.

Tyrell Bay Marina : info@tyrellbaymarinacarriacou.com / 1(473) 443-8417

Cette marina est en construction mais elle accueille déjà les bateaux. Une communauté de français est présente. Le personnel est très sérieux et serviable.

Il semblerait que tout soit terminé dans 2 années et que Tyrell Bay devienne la bourgade dynamique de l’île. Les services des douanes et de la police y seront centralisés.
LE FUTUR OFFICE DE LA MARINA


Rendez vous est pris pour Lundi 04 Mai .


EN ATTENDANT LE BUS DE RETOUR

Sur le trajet du retour , c’est la sortie des classes dans les villages traversés. Les enfants même tout petit 4/5ans prennent le mini-bus collectivo accompagnés par un plus grand du genre 7/8ans. Il y a une grande solidarité entre les gens, les uns aident à monter les sacs de course trop lourds, les autres donnent le bras aux personnes âgées, d’autres surveillent les enfants lorsqu’ils descendent et traversent la route....

Arrivés à Hillsborough, la jeunesse est partout dans les rues. Chacun porte les couleurs de son école.


JUPE ET GRANDES CHAUSSETTES POUR LES FILLES
 La plus grande surveille les 2 plus jeunes et les raccompagnent jusqu’à la porte de  leur maison

Pantalon long beige, chemisette blanche avec cravate pour les garçons

Ce petit garçon a fini l’école (chemisette verte à carreaux) et attend sagement sa maman 
qui tient ce petit bar sur la plage. 

 La promenade du bord de mer



Vendredi 01 Juin 2018 : Salines Island

Quelques jours après Sindy, c’est au tour de Solène, la petite dernière qui va bientôt être maman de fêter son anniversaire.


Nous passons quelques jours au mouillage devant la barrière de corail à Salines Island .

Cette petite île déserte est entourée de reef, prudence donc pour l’approche.
De plus, il faut tenir compte des courants et de la renverse pour choisir son endroit de mouillage.

Nous faisons la connaissance du seul bateau ancré ; un couple de restaurateur de l’île d’Oléron qui voyage 6 mois par an avec leur petit garçon de 4ans, un joli blondinet très débrouillard.

Dimanche 03 Juin 2018 : Tyrell Bay

Beaucoup de monde au mouillage qui est très vaste et très bien protégé. L’eau y est claire, on peut se baigner avec plaisir. Nous préparons notre voilier pour le lendemain matin. On retire le lock, on sort les bare-battages, les bouts d’amarrage qui sont au fond des coffres car nous n’avons pas fait de port depuis le départ des enfants de la Guadeloupe. Cela nous paraît déjà bien loin.

Lundi 04 Juin 2018 : Tyrel Bay Marina

Nous nous présentons à 8heures dans la darse du chantier, l’équipe technique nous attend, la travelift  est prêt.


On relève la dérive, un plongeur guide les sangles de levage sous l’eau et c’est parti : Attention, Makani décolle. C’est toujours un moment d’émotion car même si en apnée, on vérifie souvent l’état de notre coque, là on la voit complètement.



Pas de surprise, tout semble bien aller.
La carène est vraiment sale, les algues se développent très vite dans ces eaux chaudes.

Le passage du karcher lui redonne un petit air de propre. 


Ici, c’est « no stress », les hommes prennent leur temps et vers 11h30, Makani est bien calé sur ses bers.


C’est parti pour une semaine de maintenance.

A l’extérieur : Antifooling, démontage et graissage des winchs, de l’hélice, reprise de peinture et epoxy..., nettoyage et marquage à la peinture de la chaîne de mouillage...


ON PEINT LES MAILLONS DE CHAINE DE 3 COULEURS DIFFERENTES POUR SIGNALER LES 10-20-30M


GRAISSAGE DES WINCH 

A  l’intérieur, rangement des coffres, de la soute à voile, je refais la bande de chant de l’évier, le joint silicone....

Avec cette chaleur, c’est un peu dur de travailler mais on sait qu’il faut tout vérifier avant de repartir.

APRES 3 JOURS DE TRAVAIL ET 7LITRES DE PEINTURE, LA COQUE EST COMME NEUVE
Le midi, une femme livre des plats cuisinés aux ouvriers. Nous lui en prenons chaque jour pour la modique somme de 10$ (3€). Je suis ravie de ne pas faire à manger entre 2 couches de peinture.
LES OUVRIERS ATTENDENT AVEC IMPATIENCE L’HEURE DU REPAS

C’EST TRES BON ET TRES VARIE
Le soir venu, on discute avec les autres voiliers devant une bière. L’ambiance est sympathique et la solidarité joue un maximum en l’absence de shipchandler sur place, chacun essaie de trouver ce dont il a besoin chez son voisin

Le chantier est calme et tranquille. Ce bateau au fond est en grosse réparation. Nous offrons comme plusieurs navigateurs à sec au chantier une planche (70EC$) à cet homme déjà bien âgé et tellement gentil et travailleur afin qu’il parvienne à finir ce bateau et partir à la pêche au thon.
UN TROUPEAU DE CHEVRE TRAVERSE LE TERRE PLEIN SANS AFFOLEMENT
C’EST CA L’AMBIANCE DE CARRIACOU


MAKANI retourne à l’eau mardi et l’équipage met le cap sur l’île de Grenade à 24MN au Sud.
Notre séjour à Carriacou a été très agréable, la population locale est super accueillante, comme beaucoup de navigateurs passés ici, nous avons un peu de mal a en repartir.

MAIS LE VOYAGE CONTINUE ... A BIENTOT POUR NOTRE PROCHAINE ESCALE
































Aucun commentaire:

Publier un commentaire