samedi 1 février 2020

Road Trip Guatemala





10 JOURS SUR LES ROUTES DU GUATEMALA
DU 20 au 31 JANVIER 2020



La saison des pluies au Rio Dulce n'en finit pas.
Impossible d'entreprendre les travaux de maintenance sur notre voilier.
LA RECEPTION

LES POSTES DES GARDIENS A L 'ENTREE DE LA MARINA NANAJUANA

En attendant des jours meilleurs, nous partons visiter le Guatemala et la région du Chiapas au Mexique.


Nos déplacements se font en bus, tuk-tuk, shuttle, en lancha, en voiture et très rarement en taxi et bien sûr à pied.


LE GUATEMALA 


LE QUETZAL


C'est l'emblème national, cet oiseau a donné son nom à la monnaie locale
et apparaît sur le drapeau du pays
Il a pratiquement disparu des forêts du Guatemala. 
Il est le symbole de la liberté car si on l'emprisonne, il se laisse mourir


Souvenez vous en quittant le Guatemala pour la France en Juin, nous avions visité la merveilleuse ville d'Antigua située à 40km de Guatemala City, capitale où l'on a fait un arrêt lors de notre retour en janvier.
On avait envie découvrir  l'intérieur de ce pays si accueillant.


NOTRE PARCOURS



Au Guatemala, nous avons parcouru environ 1500Km en bus et shuttle. Les sociétés de transports sont bien organisées et il est très facile de sillonner le pays à moindre coût. Environ 20$ pour une journée de bus. On trouve des hotels à 25$ et de petits repas à 8$. Pour info, 10Q = 1,30$
Les habitants n'ont pas accès à l'eau potable, seulement l'eau de pluie. La consommation de soda et de chips est impressionnante.
UN ARRET DE BUS



Le lac Peten - Flores et Tikal au Nord du pays

Du Rio Dulce, un ami d'un ami nous conduit directement au site de Tikal en voiture.
Départ à 4h du matin pour éviter le trafic infernal des camions sur cette portion de route.

Après 4h de route mal entretenue (vitesse moyenne 50km/h) on prend un petit déjeuner dans le village de El Remate au bord du lac puis visite du site.

C'est ici que l'on achète nos tickets (150Q) pour pénétrer sur le site , attention passeport exigé.
On faut encore rouler 17 km avant d'arriver à l'entrée du parc.
Un homme note notre heure de passage en entrant, un autre en sortant et en déduit notre vitesse.
Une amende est dressée si on dépasse la vitesse autorisée (45km/h)

Les ruines sont dispersées dans la forêt tropicale, berceau de la civilisation maya des basses terres. d'où on peut entendre les signes hurleurs qui stoppent leurs cris dés que l 'on s'approche.
Des tout petits singes nerveux qui sautent de branches en branches à la cime des arbres en nos jetant au passage des petits fruits...

Ce site Maya est très étendu et il faut compter au moins 1/2 journée pour tout explorer.



L'ENTREE DU SITE MAYA


AU SOMMET EL TEMPLO IV 
CONNU SOUS LE NOM DE" TEMPLE DU SERPENT BICEPAHALE"


On commence par la temple IV au fond de la jungle. Un escalier en bois un peu bancal de 180 marches nous conduit au sommet de la pyramide la plus haute (64m) et la plus imposante  avec un vue spectaculaire sur tout le site.
Le temple IV est  l'une des plus hautes structures préexistante-colombienne des Amériques.

TEMPLE I CONNU SOUS LE NOM" DE GRAND JAGUAR"
IL MESURE 47M DE HAUT

TEMPLE II ou TEMPLE DES MASQUES
IL MESURE 38M DE HAUT




PLAZZA DE LA GRANDE PYRAMIDE OU MONDE PERDU

TEMPLO V
IL MESURE 57M DE HAUT


A l'heure du déjeuner, on essaie de grignoter quelques tortillas mais un petit animal vient perturber ce moment de pause bien mérité après plusieurs heures de marche. On est obligé de remballer notre nourriture. On mangera mieux ce soir.
UN COATI A NEZ BLANC

UN ARBRE SACRE

Vous l'aurez deviné, nous rentrons bien fatigués avec des mollets bien durs car nous avons gravis presque tous les édifices afin de profiter du panorama grandiose.

TIKAL signifie en maya Tiak'al " qu'il y a de l'eau"
Découvert en 1948, il a été ouvert au public en 1955 et 1ère zone protégée du Guatemala
Patrimoine de l'humanité par l'UNESCO en 1979
Superficie du parc national de Tikal et de la zone protégée : 570Km2
Superficie du site cartographié 16Km2 - plus de 3000 structures
La civilisation Maya s'est répandue dès l'année 800 av J,C jusque l'année 900 ap J.C.


TIKAL, UN SITE MAYA GRANDIOSE




Retour dans le village d'El Remate au bord du lac, à une vingtaine de kilomètres du site.
Nuit à l'auberge Mon Ami, tenu par un français. C 'est très propre et calme. Une bonne adresse pour prendre le bus qui s'arrête devant l hôtel.

On y passe un belle soirée en compagnie d'un couple de Français de notre âge parti depuis 10 mois pour un TDM à moto.
NOTRE CHAMBRE DANS LA JUNGLE

L'ACCES AU LAC DEPUIS L'HOTEL
TERRASSE D'UN PETIT RESTAURANT A EL REMATE (15MN à PIED) 
Le lendemain matin, nous prenons un colectivo devant l'auberge pour aller à Flores, (64km) petite île sur le lac Peten.

Le bus (40Q) nous dépose au rond point à Santa Eléna, puis Tuk Tuk pour Flores (10Q)
LE PONT QUI SEPARE SANTA ELENA DE FLORES

Une fois, nos sacs à dos déposés à Tikal Backpackers Hôtel on peut se promener plus léger.
AUBERGE BIEN SITUEE MAIS UN PEU TROP BRUYANTE CAR MAL INSONORISEE
LANCHA POUR SAN MIGUEL EN FACE (50Q)



Après 30mn de marche dans la forêt, on arrive au mirador. 

La vue est splendide sur Flores. 

En chemin, on rencontre un couple de Québécois retraités avec qui, on passera un bon moment à parler voyage le temps de la balade.
VUE DEPUIS LE MIRADOR
Descente à la plage payante et déserte  d' El Chechenal. 



Visite de Flores, petite île sur le lac Peten

LANCHA SUR LE LAC PETEN

SAN MIGUEL EN FACE EST HABITE PAR LES LOCAUX QUI TRAVAILLENT SUR FLORES

Flores est un village très touristique bien qu'en Janvier, les rues soient tranquilles, peu de gens.
Les ruelles sont trés propres avec de petites maisons colorées, ce n'est pas vraiment le Guatemala que l'on connaît mais j'avoue c'est agréable d'y séjourner.




Flores est une belle étape lorsqu'on visite Tikal.
HAPPY HOURS - MOJITO ET SUNSET




Lanquin et Semuc Champey au centre du Guatemala.







On quitte Flores à 7h30 du matin direction Lanquin .
Tous les shuttles partent de la petite place (I love Peten)
 au début du pont qui sépare Flores de Santa Elena.


RV des backpackers avec tous les transports possibles.
Flores/ Lanquin : 150Q

Notre route passe par Sayaxché, Coban, puis on emprunte une piste durant 1heure jusqu'au village de Lanquin, perdu dans la montagne.
SAYAXCHE ET SON BAC
PASSAGE DU BAC AVEC LE BUS 

Après 9heures de bus, on arrive enfin à Lanquin. Un tuk-tuk commandé et payé par l'hôtel nous attend. Tout est bien rodé. On est accueilli avec le sourire.
ON CHERCHE UN PEU NOS SACS A DOS

LE VINAS HOTEL SUPERBEMENT SITUE SUR LA ROUTE DE SEMUC
 ET TOUT PRES DU CENTRE DU VILLAGE

PROPRE, CONFORTABLE ET PAS CHER 

Le lendemain matin, on monte dans un des pick up qui passe régulièrement devant l'hôtel (25Q).

C'EST ICI QUE L'ON ATTEND LES PICK UP


Le trajet est plutôt "remuant " . On est debout à l'arrière du véhicule. Le chauffeur fonce dans ce chemin de terre en évitant les ornières, les cailloux... et ça pendant une heure. Il faut bien se cramponner.


DES FEMMES MAYAS PREPARENT DES TORTILLAS, DU POULET GRILLE A L'ENTREE DU PARC
L'ENTREE DU PARC DE SEMUC - 50Q -

Nous montons sans attendre au mirador avant l'arrivée des touristes. En effet, la plupart ont pris des tours avec la visite d'une grotte le matin suivi du parc de Semuc.

La montée au Mirador
DES CENTAINES DE MARCHES ET 500M DE DENIVELE 

LE MIRADOR
LA VUE EST SPLENDIDE 

EAU DE COCO A LA DESCENTE ET BAVARDAGE AVEC CES FEMMES MAYAS

BAIGNADE DANS LES CASCADES - L'EAU EST LIMPIDE ET PAS TROP FROIDE

DESCENTE LE LONG DE LA RIVIERE POUR SORTIR DU PARC
AU RETOUR UN JEUNE ECOLIER CLANDESTIN POUR QUELQUES KILOMETRES
LES FEMMES ET LES PETITES FILLES MAYA PORTENT DE BEAUX COSTUMES TRADITIONNELS

Aujourd'hui c'est le jour du marché à Lanquin. Le village s'anime.





UNE JEUNE FILLE RENTRE DE L'ECOLE



En fin d'après midi, on prend un Tuk Tuk pour aller aux grottes situées à 1km à la sortie du village.
L'ENTREE DU PARC

La visite est gratuite à cette saison et pas de guide.
Un employé nous actionne la lumière car nous sommes seuls.


Un circuit éclairé permet d'explorer seuls les différentes salles,
le sol est super glissant mais on y voit de belles stalactites.
Bizarre et exceptionnel de se retrouver tous les 2 dans cette immense grotte et ce silence incroyable.
Va t'on retrouver le chemin du retour?


SAUVE,  LA SORTIE  EST LA !!!


Le lac d'Atitlan , région de l'Altiplano au sud du Guatemala


Allez courage, encore 10heures de bus (175Q) pour rejoindre Panajachel et les bords du lac d'Atitlan où on va se poser quelques jours.
Et du courage, il nous en faut car après avoir remonté la piste jusqu'a Coban, 30mn d'attente en raison de travaux, quelques heures de route bien asphaltèe, nous voici sur une route à priori normale sur la carte mais en fait un chemin de terre défoncé, avec des travaux, des barrières de péage très sommaires où le propriétaire du terrain réclame quelques quetzals pour passer.
On est secoué pendant presque 2heures.
C'est le Guatemala profond.

/
PAYSAGE MONTAGNEUX

PETITE PAUSE 

LE BUS S'ARRETE ICI
 UN CHAUFFEUR ARRIVE DE "JE NE SAIS OU "
 IL REPREND LE VOLANT.
L'AUTRE NOUS QUITTE AU MILIEU DE NULLE PART




SECHAGE DU CAFE
On traverse la ville de Chichicastenango "CHICHI", où se déroule 2 jours par semaine "le marché indien le plus important et le plus coloré de tout le Guatemala" selon les guides touristiques. La traversée de cette ville est tellement infernale qu'on décide de ne pas s'y rendre par la suite.
De plus, une amie du voilier "l'Equilibre" me confiait qu'en fait d'artisanat local, elle avait vu la veille des semi-remorques débarquer des tas de marchandises que les Mayas achètent pour revendre le lendemain sur le marché.
Elle nous a conseillé le marché de Santiago, beaucoup plus typique.

Vers 19heures, nous arrivons à Panajanel au bord du lac d'Atitlan.
ON DIT ICI "PANA"EN PARLANT DE PANAJACHEL

Panajachel est une station balnéaire au bord du lac d'Atitlan, face à 3 volcans - Le Toliman, L'Atitlan et le San Pedro.
C'est depuis ce bourg aux multiples hôtels et pensions que les touristes s'installent pour quelques jours afin de visiter les petits villages sur les rives du lac.
Deux embarcadères sont remplis de lanchas qui effectuent les liaisons (50Q)




 LE VOLCAN SAN PEDRO DANS LA BRUME

Pendant une petite semaine, nous restons à "Pana" dans une excellente auberge de jeunesse située dans une impasse à 2mn de la rue Santender, la rue la plus animée de la ville.
On est à l'abri du bruit, tout en étant proche de tout (lancha, commerces, bar, restaurant...)
C'est ultra propre, très chaleureux avec un tarif hyper interessant.
On peut se préparer des repas, laver son linge et le faire sécher à l'air libre, lire ou boire une bière sur la terrasse... le bonheur
Une adresse à retenir " Panahouse"
BIERE A BASE DE MIEL FABRIQUEE PAR LES PROPRIETAIRES BELGES
L'AUBERGE DE JEUNESSE "PANAHOUSE"
POULET AU LAIT DE COCO


Chaque jour, nous visitons un village du bord du lac, soit à pied, en camionnette, en tuk tuk, en lancha...
TRAJET BLEU : LANCHA
TRAJET ROUGE : PAR VOIE TERRESTRE


J 1 -Santa Catarina Polopo : Notre village préféré

6km à pied pour rejoindre le petit village de San Catarina de Polopo. On fait une pause à l'observatoire.

VUE DEPUIS L'OBSERVATOIRE
LE VILLAGE DE SANTA CATARINA
Une association Française de Mont Marsan a créé une coopérative pour donner du travail (tissage...) aux femmes Maya.
Nous leur achetons un petit sac pour être solidaire.









Ce village très tranquille est célèbre pour ses tenues vestimentaires aux couleurs turquoises et son artisanat.

Les habitants font partie de la communauté indigène Cakchiquel.

Ils sont  très accueillant

Cette femme âgée a posé devant son métier à tisser rien que pour nous alors qu'elle était en plein travail et sans rien demander en échange, un simple Gracias, Buen trabajo...





J2 - Santiago Atitlan : Le plus beau marché 



EN ARRIVANT SUR LE DEBARCADERE, JE SAIS QUE CE VILLAGE VA ME PLAIRE



Village très animé surtout le Dimanche, jour de marché.

 Vente de chaises en kit plus facilement transportables dans les pick-up ou les lanchas


Les hommes et les femmes de la communauté " Tzutuhil" portent des beaux costumes traditionnels






EGLISE SANTIAGO APOSTOL  


En début d'après midi, nous prenons un pick-up (10Q) depuis la place du marché pour rejoindre le village de  San Lucas (20km).
Les familles se réunissent autour d'un verre de bière ou de soda et font griller du poulet, du maïs sur la plage.

Retour à Panajachel en lancha en fin d'après midi.

J3 - Santa Cruz la laguna

Après 20 mn de lancha nous débarquons à Santa Cruz la Laguna.
De belles demeures sont construites sur les rives ducal avec des pontons privés.

Dans ce village, pas grand chose à voir mais un beau restaurant avec une terrasse belle vue sur le lac


























Pour y arriver, il faut monter une petite route très raide pendant 20mn depuis l embarcadère ou prendre un Tuk Tuk. Nous on a marché bien sûr.


J3 - San Marcos la Laguna
On continue avec une lancha sur San Marcos, un village de « hippies « 
Des centres de méditation, de médecine douce, yoga, massage, nourriture Vegan, ambiance basée sur le bien être et la recherche de soi même.





Un village paisible et très agréable malgré tout.

J4 - Santa Antonio de Polopo
Nous montons à l'arrière d'un pick-up (3Q) jusqu'à Santa Catarina puis une agréable promenade  d'1h nous mène au village San Antonio Polopo.

DE BELLES CULTURES EN CHEMIN

Peu de touristes dans ce village. On s'assoit sur un banc au marché et l'on observe la vie des locaux.


De petits ateliers de tissage sont installés en bas du village.





J5 : San Pedro la Laguna  et San Juan la Laguna

San Pedro est implanté au pied du volcan du même nom.

C'est devenu le lieu favori des backpackers qui logent, mangent et boivent des bières dans la ville basse.


On suit la rue principale qui nous conduit à la ville haute plus typique avec un petit marché couvert.

LES ECOLIERS VONT SE FAMILIARISER AVEC LES ORDINATEURS
On traverse le village et après avoir gravir une centaine de marche, on arrive au mirador.
Le village de San Juan habité par une communauté "Tzutujil" est seulement à 20 mn à pied  


Après avoir quitté la route principale, un chemin de terre très poussiéreux nous conduit à l'entrée de San Juan. Les dizaines de Tuk Tuk vont et vient soulevant une incroyable poussière, l'air y est irrespirable pour nous marcheurs.
Une fois dans le village, tout est paisible.
On y voit de nombreux ateliers de peinture, de tissage, des jardins aux herbes aromatiques...
L'EMBARCADERE DE SAN JUAN






J6 - Panajachel et la réserve naturelle d'Atitlan

Aujourd’hui, journée relaxe avant de reprendre la route vers le Chiapas au Mexique.
On flâne dans les rues de "Pana", on descend à la plage.


CEREMONIE DE MARIAGE






Il fait toujours aussi beau et la température est vraiment idéale.
Nous partons à pied (45mn) visiter la réserve naturelle abritant papillons, singes hurleurs..

L'entrée est un peu chère (150Q) mais l'endroit est bien agréable.
                                                                                     


PAPILLON MORHO



Nous profitons d'un accès à une plage privée sur le lac en empruntant pendant une bonne 1/2heure un chemin bien ombragé dans la forêt tropicale.
Un petit plongeon dans l eau fraîche.
Un bel endroit pour se promener

Demain,  bus
pour la frontière Mexicaine  - La Mesilla - 
puis San Cristobal de la Casa





























.


 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire