vendredi 21 décembre 2018

Port Antonio et la région de Portland - Jamaïque -



Samedi 08 Décembre 2018 : Au revoir Colombie

Il est 7heures et la marina de Santa Marta est déjà bien active. Depuis quelques jours, les pontons sont animés car une quarantaine de voiliers qui participe au rallye "Lucie Too", y font escale quelques jours avant de repartir pour Carthagène. Les participants sont partis d'Aruba et se quitteront pour la plupart à Belize dans quelques mois.

Hier soir, après avoir récupéré notre "Zarpè de sortie" et nos passeports,
 nous avons pris un dernier verre avec l'équipe de la marina.
L'équipage de Makani avec David tellement serviable et compétent

Les "marineros" larguent nos amarres  - Nice to meet you - Good luck - You waiting for the next year -

Makani est parti pour 410 Mn afin de rejoindre la côte Nord de la Jamaïque.
Un mer agitée et hachée secoue notre voilier, le vent est fort et notre allure au près n'est pas très confortable. Ca remue à bord.
L'influence de la Sierra Nevada se fait sentir jusqu'à 100Mn du Capo de Vela.
Nous le savions mais nous devons partir avant que les alizés se renforcent dans les Antilles amenant des vents violents en Colombie.
C'est pour cette raison que nous n'avons pas passé les fêtes de Noël avec nos enfants.

Après 2 jours de navigation, nous prenons le vent de travers et la vie bord est un peu moins fatigante. On peut manger et boire plus facilement.

Nous donnons en route des nouvelles avec notre Irridium à Ronan qui lors de nos traversées est notre liaison avec la terre.



Mardi 11 Décembre 2018 : Arrivée à Port Antonio

C'est par une nuit sans lune que nous jetons l'ancre à 2heures du matin dans la baie de Port Antonio.
Nous gagnons le port en prenant le chenal bien balisé par des feux.
Il fait nuit noire mais avec notre Garmin et I Sailor sur l'Ipad, nous rentrons doucement dans le chenal, cherchons avec la lampe torche sans la trouver l'épave figurant sur la carte au centre de la baie.

LES BOUEES DU CHENAL ET AU LOIN L'ÎLE DE NAVY ISLAND
ANCIENNE PROPRIETE DU NAVIGATEUR ET CINEASTE AMERICAIN ERROL FLYNN
AUJOURDH'UI CETTE ILE EST DESERTE 

Deux catamarans battants pavillon BVI sont au mouillage et un autre voilier qui nous suivait dans le chenal jette l'ancre près de nous.
On est bien content d'être arrivés. La nuit va être courte mais reposante.
Le mouillage est calme, on se croirait sur un lac.

Mercredi 12 Décembre 2018 : Clereance gratuite sauf le we

On doit accoster sur le ponton d'accueil afin que les autorités visitent le bateau et pas le droit de quitter le bateau avant leur autorisation.


C'est dans une atmosphère très cordiale mais une tonne de formulaires à remplir (Sanitaire - Immigration- Douane)
Ils ne sont pas trop regardant sur les denrées transportées, pas de fruit, pas de légumes, le reste c'est ok
On doit produire le carnet de vaccination (fièvre jaune) car nous venons de Colombie.
Le tank à eau noire doit être mis en service devant eux.
Un tampon d'entrée sur nos passeports et nous pouvons rester en Jamaïque 1 mois

Le mouillage devant la marina est payant - 25US$ par jour pour un 44pieds- avec accès libre aux installations (sanitaires, poubelles, piscine...)
Le tarif est double pour une place au ponton.


LE MOUILLAGE EST VRAIMENT SUPERBE





LA MARINA ERROL FLYNN


Il n'y a pas beaucoup de voiliers en ce moment





En début d'après midi, le capitaine gonfle l'annexe pour descendre à terre et essaie de démarrer sans succès le moteur. Quelques heures de bricolage ne suffiront pas.


C'est à la rame que je rejoins le ponton pour une première découverte de la ville qui est située à 3mn à pied de la marina pendant que le capitaine essaie de trouver la panne.

Du Jeudi 13 au Vendredi 21 Dècembre 2018 : Découverte de la région de Portland

Le capitaine achète en ville une bombe de clean-carbu pour son moteur et ça marche. Il reprend du service.

C'est un peu un choc des cultures ici. Peu de touristes et les locaux nous regardent avec insistance.
Ils nous proposent du café, du Ganja (Marijuana), des fruits, des CD... mais sans insister trop lourdement.
Les rues sont assez sales. Beaucoup de gens dorment à même le sol. Les magasins sont tous protégés avec des grilles.


ON VEND DE TOUT ET DE RIEN A MEME LE SOL

La musique résonne partout et tard le soir ou le petit matin, on ne sait plus, on a un peu de mal à trouver le sommeil.

En Jamaïque, la langue officielle est l'anglais mais les locaux parlent plutôt un créole jamaïcain.
Les voitures circulent à gauche sur des routes cahoteuses. Pour un étranger c'est un véritable défi que de louer un véhicule.

Il est facile de se nourrir si on mange local. Des plats à emporter sont cuisinés dans de petites baraques. Chicken, Pork, fisch... accompagné de riz au lait de coco le tout servi dans des boites de polystyrène.

Nous achetons nos fruits et légumes au marché local


LES PRIX SONT ELEVES PLUS CHERS QU'EN FRANCE


Nous sommes dans la région de Portland à l'est de l'île. Tout le monde s'accorde à dire que c'est l'endroit le plus beau et le plus intéressant de toute l'île.
Port Antonio est certainement la ville la plus sympathique de l'île. Absence de grands hôtels, peu de touristes et assez sécurité.
LA CHURCH DE PORT ANTONIO


BEAUCOUP D'ECOLE ET DE COLLEGE
L'AMPHITHEATRE DU COLLEGE PRES DE LA MARINA
Les gens d'ici nous disent que les montagnes les protège de la faune de la capitale "Kinston"
Ils veulent parler des "Blues Montains" cette  chaîne de montagneuse recouverte d'une épaisse végétation où coulent rivières et cascades habitée dans le versant Nord par le peuple "Marroons" des anciens esclaves noirs échappés des navires britanniques en 1655.


De nombreuses plages, des montagnes verdoyantes, des forêts, des rivières, des cascades font de cette région une escale de choix.

Nous nous déplaçons en taxi qui sont nombreux à sillonner la région. Il en coûte 1,50€ par personne  pour rejoindre les plages qui s'étalent sur le littoral à quelques kilomètres de Port Antonio.

PLAGE DE FRENCHMAN 'S COVE
La plage des Français est la plus belle de toute la Jamaïque. C'est également la plus chère en droit d'entrée (10US$) par personne.

LA PLAGE DE FRENCHMAN 'S COVES


SORTIE DOMINICALE DES JAMAICAINS AISES
UNE RIVIERE VIENT SE JETER DANS LA MER

PLAGE DE WINNIFRED
Changement de décor pour la plage de Winnifred Beach.
C'est une belle plage également mais l'ambiance est toute autre. Elle est fréquentée essentiellement par des locaux qui ont bâti des petits stands où le reggae anime cet endroit. Le rhum et la marijuana font le bonheur des Rastas qui servent une très bonne cuisine au prix un peu élevé (2000JMD pour un Jerk poulet)

LES COULEURS DE LA JAMAÏQUE SONT PARTOUT
UN ORAGE ECLATE SUR LA PLAGE DE WINNIFRED


BOSTON BAY

Nous allons un peu plus loin à l'Est pour voir le village de Boston réputé dans toute l'île pour être le berceau du  Jerk , des viandes (poulet, porc..) cuites selon une méthode héritée du peuple Maroon.
La viande est grillée sur des branches de "pimento" l'arbre qui fournit le poivre-canelle.
Vendue au poids et servie dans du papier d'aluminium, on mange avec les doigts.

Au hasard de notre promenade dans Boston bay, nous découvrons un bel endroit. Un hôtel façon nature où nous passerons la journée. L'ambiance y est très agréable et le personnel charmant.

L'accès à ce petit paradis est possible en versant une petite contribution 

LE REACH HUTS


Après une dizaine de jours sur cette île, l'appel de large se fait sentir.
Nous faisons notre clearance de sortie pour le vendredi car le we c'est 90US$

L'EQUIPAGE DE MAKANI PASSERA LES FETES DE FIN D'ANNEE 
SUR L'ÎLE D'HAITI

Ce sera la première année que nous ne serons pas avec nos enfants pour ces fêtes.
Nous pensons à eux très fort. Même si le décor est de rêve pour une fin d'année, il nous manque.


JOYEUX NOËL A TOUS



ATTERRISSAGE PREVU DIMANCHE 23 DECEMBRE 2018
 A L'ÎLE A VACHES 
SUR LA COTE SUD D'HAITI









Aucun commentaire:

Publier un commentaire