samedi 12 juillet 2014

L’archipel du Dédocanèse - Grèce -




L’archipel est composè de 12 îles au sud Est de la Mer Egée
Le soleil se lève sur la baie de Lèvitha.
Notre petit déjeuner 

Au loin , on entend les petites chèvres, derrière le buisson un lapin sauteur.


On met le cap plein Est pour rejoindre l’île de Kalymnos dont jadis l’activité principale était la pêche et le commerce des éponges. L’île livrait les éponges à Constantinople, mais en raison de l’appauvrissement des zones de récolte, les pêcheurs de l’île quittèrent peu à peu l’île pour plonger autour de Chypre ou le long des côtes d’Afrique du Nord.




Aujourd’hui, la pêche est presque abandonnée sauf quelques plongeurs fidèles à la tradition et la plupart des éponges sont importées de Floride. Mais leur traitement s’effectue toujours dans les usines de Pothia.


15/20 noeuds, vent de travers, on réduit un peu le génois. Makani surfe sur les vagues. 


On aperçoit bientôt l’île de Tolendos et derrière elle nous rejoignons le port de Pothia. 


Grand port bâti en amphithéâtre autour d’une large baie 
Cet endroit nous est familier et c’est avec beaucoup de bonheur que nous jetons nos amarres.
En effet, c’est le paradis des grimpeurs. Des sites de toutes beautés, des falaises sur toute la côte Ouest.

C’est ici, que nous avons usè la gomme de nos chaussons d’escalade.
A cette époque, nous étions des grimpeurs fous...

manque 4 photos

Au loin, l’île de Télendos
Kalymnos, c’est aussi pour nous des navigations à la voile (location)
Nous rendons visite à Kapadakis Wasilisis (Kalymnas Yathing) avec qui nous gardons des contacts depuis la France. Nous avons besoin d’un mécanicien diesel, il nous envoi le sien.
Nous restons ici jusqu’à Lundi, le temps de réviser le moteur et réparer celui du hors bord, effectuer quelques petits travaux de maintenance.
Makani est amarré au quai principal de Pothia.

Cette ville se soucie peu du tourisme, les locaux vont et viennent en scooter souvent chargé comme des mules.

Des triporteurs attendent l’arrivée des pêcheurs.
Des petits camions vendent fruits, fromages...


Très belle soirée, nous dînons dans une taverne avec de  la grec live music.



La place de port que nous avons réservées à Rhodes la semaine prochaine n’est plus possible. Le port est en partie occupé par des bateaux saisis par les douanes (clandestins syriens venant de Turquie)
Il a fallu trouver un plan B
Makani restera à Kalymnos durant notre retour en France, au Lavandou ou a lieu une grande fête familiale.
C’est à Kalymnos que notre fille et sa petite famille vient nous rejoindre pour naviguer quelques jours

En attendant nos nouveaux équipiers, nous faisons des mouillages autour de l’île.






Des parcs à poissons
et enfin des dauphins en Grèce






Nous allons chercher les enfants à Rhodes en hydro-speed.


Lina découvre les premières sensations du vent. Elle ferme les yeux et fronce son petit nez. Une rafale lui arrache sa tétine de la bouche et la projete dans la mer. Le doudou a failli suivre, il a été sauvé in extrèmis par un personnel du bateau qui se trouvait là.
Elle répétait sans cesse «  Oh, parti tétine » en haussant les bras

Derrière eux, le merveilleux village de Symi. « ile au nord de Rhodes" 

Nous partageons des moments inoubliables

Chipounette s’adapte très bien. Elle fait de belles siestes pendant nos navigations bercée par le roulis.

Elle s’est trouvé un nouveau bureau « les marches de la descente" ou elle dessine et lit ses livres


Au mouillage et au port,  elle joue dans la petite piscine installée derrière la barre.


Elle regarde son papy partir en annexe.

On la ve le linge au port

Guy et Patricia partagent également ces fabuleux moments

xxxx

 Déjeuner liberté, pas de bavoir, pas de chaise haute
Elle a appris de nouveaux mots « poisson, bateau-papy, chapeau...

En route pour l’aventure « zodiac » , cap sur la plage pour faire des châteaux de sable

Un gros câlin avec Patricia quand Papa et Maman disent «  Non, Lina «  car la tentation est trop grande de grimper par dessus les filets de protection

Un petit mousse à la barre avec son papa

Un bain au mouillage, pas impressionnée du tout



VISITE DE RHODES






Lia adore le chapeau de tonton Guy

Pendant que mes parents ferment les valises, Nanie me promène et me fait des couettes.
C’était trop chouette les vacances

On se retrouve tous en France le 02 Aout pour fêter
les 60 ans de Guy.

a faire
Jeudi 07 Aout 2014



Nous quittons avec un petit pincement au coeur l'île de Kalymnos (voir rubrique Rencontres)
Mouillage le soir au sud de l’île de Kos, face à une plage de sable fin et parasols. Quelques hôtels nous ont permis de récupérer à distance le wifi. 
Facetime avec les enfants et André BODER, un ami resté dans son chalet à Finhaut. (Valais Suisse).

Le lendemain, un vent force 15nds , allure grand largue nous amène confortablement en quelques heures dans un beau mouillage sur l’ile de Yiali
En face l’île de Nysiros.
xxx
Après midi, plongée masque et tuba dans de très beaux fonds poissonneux.
Le capitaine confectionne une nouvelle ligne avec le matériel acheté à Kalymnos (plombs, ameçons, émerillons…) le tout en respectant les instructions d’un pêcheur grec chevronné!!!

xxx
On peut espérer manger du poisson prochainement .
En attendant, je cuisine des calamars farcis à la feta., un régal, tandis que le chef pêcheur a encore perdu une petite ligne de 5 hameçons restées accrochées au fond rocheux du mouillage!!

Laura, inutile de rire!!!
xxx

Samedi 09 Aout 2014.

Makani accoste dans le petit port de Pali au Nord-est de Nysiros. 20 noeuds de vent, l’approche n’est pas très facile mais le port est bien abrité. 
Un couple français, habitué de la Grèce depuis plusieurs années nous prend les amarres. Nous avions sympathisé avec eux à Kalymnos.

Lîle est presque ronde, les abords sont montagneux et verdoyants, bien qu’il n’y ait pas de source d’eau naturelle.
Elle ne fait pas partie du circuit touristique classique, elle est surtout visitée par les plaisanciers.

Le petit port de pêche de Pali est calme
avec ses petites maisons blanches et bleues, ses tavernes.

Après midi, sieste, lavage du linge, internet et bien sur  radio-ponton pour le capitaine, petite promenade dans le village



Nous louons de bonne heure un scooter pour visiter l’île et observer les activités volcaniques

Nysiros (1000 habitants) se trouve sur une faille volcanique qui passe sous Kos tout proche, Paros, Milos, Aegina et bien sûr Santorin. La caldeira compte 5 volcans dont le plus grand se nomme Stefanos

Belle légende sur la naissance de l’île  :
"Le volcan est appelé Polyvotis par ses habitants, du nom de celui qui agacé par Poseïdon arracha un morceau de Kos et le lança sur le Titan. lors de la guerre qui opposa les dieux aux Titans. 
Polyvotis se retrouve coincé sous le rocher qui forme l’île de Nysiros.
Depuis ce jour, Polyvotis ne cesserait de grogner et de soupirer pour s’échapper"

Premier arrêt au village d’Emporios ou un sauna naturel est apparemment fréquenté par les locaux

Vite, il faut sortir, l’appareil photo est tout embue , dehors il fait froid maintenant!!!



De la végétation le long de la route panoramique qui mène au cratère central.

 Au loin, le cratère principal « Stefanos"


 Nous sommes seuls au sommet des 3 cratères.

 Nous sommes seuls au sommet des 3 cratères.


  Une descente rapide nous amène au fond du cratère principal 

Forte odeur de souffre 

La chaleur gagne nos pieds

On entend clairement le bouillonnement souterrain.
Nous cheminons à travers les cavités pas très tranquilles quand même.
Et si le sol se dérobait sous nos pieds

Nous quittons la cadeira

Visite de Nikèas qui fait partie des très beaux villages grecs.




 Baignade et farniente sur une plage de galets noirs
(et oui, on est sur une île volcanique)


Cueillette de figues

Il est 18h, nous rentrons au bateau boire une bière bien fraîche, après une journée bien chaude.
Demain, on lève l’ancre pour la baie de Datça en Turquie. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire